Paralympiques : la Russie organise une compétition parallèle

Résumé : Après l'exclusion de toute son équipe paralympique, le gouvernement russe a décidé d'organiser ses propres jeux en parallèle les 7 et 8 septembre 2016. Les médaillés recevront les mêmes prix qu'aux Jeux de Rio.

Par , le 

Réagissez à cet article !

La Russie va organiser, les 7 et 8 septembre 2016, une compétition de deux jours pour ses sportifs paralympiques exclus des Jeux de Rio, a annoncé le 31 août 2016 le président du Comité paralympique russe, Vladimir Loukine. « Nous planifions d'organiser une série de compétitions pour les athlètes paralympiques du pays dans un centre d'entraînement de la région de Moscou », a-t-il déclaré, cité par l'agence de presse R-Sport. Ce tournoi débutera le 7 septembre, jour de l'ouverture des Jeux paralympiques de Rio, et prendra fin le 8 septembre, tandis que les Jeux se prolongeront jusqu'au 18 septembre. 

Le tribunal fédéral suisse a par ailleurs rejeté le 31 août un recours de la Russie (article en lien ci-dessous), qui demandait la suspension de la décision du Comité international paralympique (CIP) le temps que son appel devant le tribunal fédéral soit examiné. "Le Tribunal fédéral se prononcera ultérieurement sur le recours concernant la cause au fond", est-il précisé dans un communiqué.

Les mêmes prix que pour les Jeux

Début août, le Comité international paralympique a décidé d'exclure le Comité paralympique russe en raison d'un vaste scandale de dopage. La semaine dernière, le Tribunal arbitral du sport a rejeté l'appel déposé par les Russes, une décision jugée « en dehors de toute justice, morale et humanité » par le président russe Vladimir Poutine. Ce dernier avait dès lors promis d'organiser « une compétition pour que (les sportifs paralympiques russes) puissent montrer leurs compétences, et où les récompenses et prix pour les gagnants seront les mêmes qu'aux Jeux paralympiques ».

Les valides exclus

Pour les Jeux de Rio (5-21 août), la Russie, accusée par l'Agence mondiale antidopage d'avoir mis en place un vaste système de dopage, avait échappé à une sanction globale du Comité international olympique, qui avait confié à chaque fédération le soin de faire le tri au sein des sportifs alignés. Au total, la Russie a été privée de 113 sportifs pour les JO, dont la quasi-totalité de sa sélection d'athlétisme (67 athlètes sur 68). Elle a néanmoins terminé quatrième au tableau des médailles, avec 19 en or.

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr