"Dancing romance", la cécité filmée avec grâce et légèreté

Résumé : Pour financer l'accès à la canne électronique "Tom Pouce", la Fondation Visio propose une courte vidéo de sensibilisation mettant en scène un chorégraphe non-voyant. Une danse à l'aveugle positive, qui offre une nouvelle vision du handicap !

Par , le 

Réagissez à cet article !

Montrer la cécité en images, sans violons ni pathos ? La prouesse est signée Olivier Altmann, co-fondateur de l'agence de communication Altmann + Pacreau, qui a imaginé Dancing romance, une courte vidéo (d'une minute). Ce spot est une commande de la Fondation Visio, qui lutte pour la mobilité des personnes déficientes visuelles. À travers lui, l'organisme appelle aux dons pour financer le coût de production et la formation nécessaire à l'usage de la canne électronique Tom Pouce, permettant de détecter les obstacles à distance.

Le handicap façon comédie musicale

Pour cette Dancing romance, ce sont les codes de la comédie musicale qui sont repris. « Les créatifs ont eu cette idée en pensant aux cannes des danseurs façon Gene Kelly dans Un Américain à Paris », explique Olivier Altmann aux médias. Mise en scène joyeuse, look rétro et chorégraphie soignée... La chute ? Une information inattendue : le danseur est malvoyant et ne peut réaliser sa performance qu'à l'aide d'une canne électronique… Il s'appelle Benjamin Yonattan, aveugle depuis ses 12 ans, qui a participé à la célèbre émission America's Got Talent. À ses côtés, Carine Charaire, chorégraphe issue du duo « I could never be a dancer ». Deux talents réunis pour sensibiliser au handicap visuel sans en apporter une vision misérabiliste.

Plus de dons, moins d'impôts

L'objectif de la Fondation Visio : aborder un sujet complexe et appeler à la mobilisation en adoptant une approche artistique et positive. À la vidéo s'ajoute une campagne d'affichage, lancée pour encourager les dons et faire connaître les enjeux de mobilité des personnes déficientes visuelles. Cette campagne durera durant toute la période de déclaration de l'ISF (Impôt sur la fortune), pour rappeler que les dons sont défiscalisés.

© Altmann + Pacreau

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr