Adaptation du logement pour les personnes sourdes

Résumé : Les points à prendre en compte

Par , le 

[B2]Personnes sourdes et malentendantes : favoriser la perception visuelle.[E2]
L'aménagement devra tenir compte de deux postulats d'importance. Tout d'abord, la prise en compte de l'acoustique des lieux où vit la personne est essentielle pour améliorer sa perception auditive. Ensuite, puisque les signaux visuels de substitution sont à même de remplacer les signaux sonores, il faudra également veiller à la « transparence des espaces » afin que les contacts visuels avec l'environnement réduisent le sentiment d'isolement.

[B2]Qualité acoustique du logement[E2]
Elle a une incidence directe sur la perception auditive de la personne déficiente. Il est très important de veiller à supprimer, autant que possible, les bruits parasites, permettant ainsi à la personne de mieux concentrer son attention auditive. L'isolation du monde extérieur se fera par le biais de fenêtres à double vitrage. Si le système de chauffage en place nécessite l'usage de grilles de ventilation, sachez qu'il en est d'adaptées qui filtrent le bruit tout en assurant une parfaite circulation de l'air. Tout comme les fenêtres, les portes seront l'objet d'une attention particulière.

[B2]S'isoler et isoler le voisinage[E2]
La personne malentendante a besoin de silence, et tout doit être mis en œuvre pour réduire la pollution sonore par autrui de l'appartement que l'on veut adapter. Mais il faudra également songer que, de par son handicap, la personne malentendante peut également être source de bruit pour son voisinage. En effet, l'utilisation d'appareils comme des chaînes hi-fi ou des téléviseurs se fait souvent à des volumes important, risquant d'être source de gêne pour les autres. Il faudra donc veiller à ce que le logement soit parfaitement isolé.

[B2]Privilégier la perception visuelle[E2]
Cela concerne tout aussi bien l'ouverture des perspectives vers l'extérieur ou vers l'intérieur du logement. Les portes coulissantes sont les plus adaptées car elles peuvent aisément demeurer ouvertes sans gêner la circulation des personnes. La transparence devra s'appliquer à l'organisation du logement. A cet effet, la cuisine devra être, de préférence, de type américaine, son caractère « ouvert » facilitant le maintient du contact entre la personne malentendante et les autres occupants des lieux, durant le temps de son utilisation.

[B2]Pallier aux signaux sonores[E2]
Le mieux est de coupler les signaux sonores à des signaux visuels. Par exemple, il n'est pas très compliqué de coupler la sonnette d'entrée, celle du téléphone ou de l'interphone à des signaux lumineux. Le summum du confort étant que la personne malentendante dispose de signaux en plusieurs endroits de son logement. Pensez également qu'un vidéophone pourra remplacer avantageusement un simple interphone.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr