Le projet loi handicap 'contredit les promesses du gouvernement'

Résumé : Le Comité national pour la promotion sociale des aveugles et amblyopes a jugé que le projet de loi handicap, adopté en Commission mixte paritaire, 'contredit les promesses du gouvernement qui avaient permis de renoncer à la grève de la faim' en déce

Par , le 

PARIS, 27 jan 2005 (AFP) -
"Le CNPSAA est profondément déçu de constater que le texte du projet de loi, tel qu'adopté par la Commission mixte paritaire (CMP) le 25 janvier, contredit les promesses faites par le Gouvernement le 17 décembre, promesses qui nous avaient permis de renoncer à la grève de la faim", a-t-il expliqué dans un communiqué.
Le 16 décembre, le chanteur non-voyant Gilbert Montagné et plusieurs membres du CNPSAA avaient annoncé qu'ils renonçaient à entamer une grève de la faim, après avoir obtenu de la secrétaire d'Etat aux personnes handicapées, Marie-Anne Montchamp, des garanties pour le droit des aveugles.
Le CNPSAA dénonce notamment la suppression d'un "avantage" spécifique dont bénéficiaient les aveugles depuis 1977 s'ils veulent bénéficier des avancées apportées par la nouvelle loi. "Un marché de dupes", commente le CNPSAA.
L'association a également critiqué le "retour en arrière" de la CMP, qui a supprimé la nécessité de rendre accessibles par audio-description les émissions diffusées sur les chaînes publiques.
"NON, NON, NON, ce texte ne répondra pas à nos attentes si le gouvernement, seul autorisé à présenter des amendements à l'Assemblée Nationale le 3 février prochain, n'a pas la volonté politique de tenir ses engagements ce dont, hélas, nous ne pouvons que douter très fortement", a ajouté le CNPSAA.
thm/jba/DS

[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr