Malentendants: inquiétude sur le financement de projets d'intégration

Résumé : L'Union nationale des associations de parents d'élèves déficients auditifs s'inquiète de l'annonce d'un arrêt du financement d'une large part de ses activités, ce qui remet en cause un programme d'insertion des étudiants qui a fait ses preuves

Par , le 

RENNES, 24 mars 2005 (AFP) -
Environ 700 étudiants malentendants, en cours de cursus, sont concernés en France, ainsi que plusieurs centaines de lycéens qui avaient prévu d'entamer des études après le bac, a expliqué Michel Gargam, directeur de l'Urapeda-Bretagne.
Cet arrêt de financement des accompagnements des étudiants handicapés à la rentrée 2005 a été récemment annoncé par l'AGEFIPH (association de gestion du fond d'insertion professionnelle des personnes handicapées).
Ces fonds assurent, par exemple pour la Bretagne, plus de la moitié du financement du "pôle étudiant" de l'Unadepa, mis en place il y a 10 ans, a précisé M. Gargam.
Cet arrêt menace plusieurs dizaines d'emplois équivalent temps plein dans toute la France, selon l'Unapeda.
Cette décision de l'AGEFIPH fait suite à l'adoption par le Parlement, début février, du projet de loi "pour l'égalité des droits et des chances ... des personnes handicapées" qui, selon l'Unapeda, ne s'appliquera pas avant 2006.
Avec chaque année plus de 80% de réussite aux examens, les résultats obtenus sont remarquables, selon l'association. Et ce, jusqu'au doctorat, alors que les sourds ont souvent été cantonnés à des formations de niveau CAP.
L'Education nationale prendrait le relais du travail effectué par les associations auprès des étudiants malentendants. Mais, estime l'Unadepa,
l'Education nationale n'a pas les moyens de mener cette mission.
mcl/clc/gl

[BI]" Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ".[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches