Handicap: contre les discriminations, changer de regard

Résumé : L'Association des paralysés de France (APF) organise mardi des manifestations dans toute la France pour inviter le public à 'changer de regard' sur le handicap...

Par , le 

Par Samir TOUNSI

PARIS, 10 oct 2005 (AFP) - L'Association des paralysés de France (APF) organise mardi des manifestations dans toute la France pour inviter le public à 'changer de regard' sur le handicap, première cause de discrimination à l'embauche, dans l'accès aux services, au travail, aux loisirs...
Des militants proposeront aux passants de regarder la photo d'une femme en fauteuil roulant, d'abord à l'oeil nu, puis en chaussant des lunettes rouges qui ne laissent plus apparaître qu'une chaise ordinaire à la place du fauteuil.
"Changeons de regard": le slogan sera décliné place de l'Hôtel de Ville à Paris, gare Saint-Jean à Bordeaux, à Lyon, à Strasbourg, à Lille... L'APF fera aussi signer une pétition disponible sur son site www.apf.asso.fr ), qui sera envoyée au Premier ministre et à la nouvelle Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (Halde).
"Du moment que vous êtes en fauteuil, vous n'êtes plus une personne, vous n'êtes plus qu'un objet", explique à l'AFP Me Marianne Bleitrach, une avocate qui se déplace en fauteuil et viendra à Paris manifester.
"On devrait les tuer", "les handicapés, c'est comme les bougnoules, ils devraient rester chez eux": dans un livre, publié jeudi à l'initiative de l'association, "Handicap, silence, on discrimine" (Ed. Cherche-Midi), les personnes handicapées témoignent des insultes subies.
Mais aussi des tracasseries administratives, des préjugés ou de l'écrasant regard des "valides" dans les transports, à l'école, au travail, dans les loisirs, à la banque...
45% des personnes handicapées affirment ainsi qu'on leur a déjà refusé un prêt bancaire, selon un questionnaire de l'APF auprès de 505 de ses adhérents.
Les handicapés sont aussi les principales victimes de la discrimination à l'embauche, devant les personnes ayant un nom maghrébin et les personnes de 50 ans, selon une enquête menée en mai 2004 par la société d'intérim Adia, qui avait envoyé 1.800 faux CV en réponse à 258 offres d'emplois.
Par ailleurs, les Français placent à 66% le handicap en tête des causes de discrimination avec l'origine ethnique, selon un sondage IFOP avant la journée APF.
La journée d'action intervient au moment de la mise en place de la loi "pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées".
Ce texte retient notamment le principe de la scolarisation de tous les enfants handicapés dans l'école la plus proche de leur domicile, la mise en accessibilité des bâtiments publics dans un délai de dix ans, l'augmentation des ressources minimales des personnes handicapées...
Au delà des principes, la présidente de l'APF, Marie-Sophie Desaulle, souhaite faire coup double avec cette journée: changer le regard et les mentalités et encourager la Halde à rédiger un rapport sur les discriminations que subissent les handicapés, pour suggérer des mesures au gouvernement.
st/mle/ds

[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches