Les 72 heures de l'alternance Mission Handicap Assurance

Personnes Handicapées : pas encore d'effets de la loi de février 2005 au quotidien

Résumé : Les personnes handicapées n'ont 'pas encore vu dans (leur) vie au quotidien l'impact de la loi du 11 février 2005', a estimé Marie-Sophie Desaulle, présidente de l'Association des paralysés de France, lors du discours de clôture du 40e congrès APF.

Par , le 

LYON, 23 juin 2006 -

[BC][EC]Mme Desaulle a reconnu "le souci d'un véritable travail de concertation" et la "disponibilité" du ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées et aux Personnes handicapées, Philippe Bas, venu participer à la fin du Congrès, tout en reconnaissant certains "désaccords".
[BC][EC]Mais elle a surtout insisté pour que tous les acteurs se tournent vers l'avenir et a adressé plusieurs questions à M. Bas, notamment concernant la formation des professionnels.
[BC][EC]"Nous nous interrogeons sur la politique du gouvernement dans ce domaine.

[BC][EC]Quelle action est menée pour former les auxiliaires de vie scolaire chargées d'accompagner les enfants en situation de handicap à l'école ?", a-t-elle poursuivi.
[BC][EC]Mme Desaulle a aussi relevé des problèmes dans la mise en place des commissions départementales chargées d'attribuer les allocations adulte handicapé: "trop d'exemples nous remontent de nos délégations montrant que l'esprit de la loi n'est pas pris en compte", a-t-elle expliqué.
[BC][EC]Elle a également réclamé une nouvelle fois l'alignement de l'allocation adulte handicapé sur le Smic, dont elle ne représente que 80% pour le moment.
[BC][EC]Dans son discours, qui a suivi celui de Mme Desaulle, M. Bas a reconnu que des "ajustements seront certainement nécessaires" dans l'application de la loi du 11 février 2005.
[BC][EC]Il a annoncé qu'il allait réunir les directeurs des Maisons départementales des personnes handicapées mardi à Paris pour "faire le point sur les difficultés qu'ils rencontrent, mais aussi pour voir dans quel esprit nous devons appliquer la loi".
[BC][EC]Dans la matinée, M. Bas avait annoncé que le complément d'allocation adulte handicapé (AAH), destinée aux handicapés qui ne peuvent travailler, augmentera en juillet 2006 au même taux que le Smic. Depuis juillet 2005, un complément AAH est censé garantir 80% du Smic aux personnes handicapées qui ne peuvent pas travailler.

hap/pre/mic


[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches