Sourds: un centre d'appel d'urgence à l'hôpital de Grenoble

Résumé : Un centre d'appels d'urgence pour sourds et malentendants devrait connaître 'une montée en charge progressive au cours de l'année 2009' au sein de l'hôpital de Grenoble, les arrêtés devant bientôt être signés, a-t-on appris du ministère.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Le ministre de la Santé se rendra à Grenoble pour voir la plate-forme actuellement "en phase de test", qui va "monter en charge progressive en 2009" et sera "opérationnelle en 2010", a indiqué une source ministérielle invitée par l'Union nationale pour l'insertion sociale des déficients auditifs (Unisda).
Trois arrêtés seront très prochainement signés, l'un désignant le centre hospitalier de Grenoble, un autre fixant les modalités de financement interministériel et le troisième nommant le comité de pilotage, a précisé la même source.
L'accessibilité des appels d'urgence pour les sourds et malentendants, prévue par la loi sur le handicap de 2005, doit entrer en vigueur au plus tard le 1er janvier 2010, selon les décrets d'application, avait rappelé l'Unisda à la mi-décembre, en s'inquiétant du retard pris.
La plate-forme pourra recevoir 24 h sur 24, et sept jours sur sept les appels des lignes 15 (Samu), 17 (police secours), 18 (pompiers) et 112 (numéro d'appel d'urgence européen) par SMS, MMS, minitel, fax et bien sûr par Internet, grâce aux logiciels vidéo permettant aux sourds de communiquer en langue des signes, par webcam, avec un interprète qui convertit le message oralement. Elle sera étroitement liée au Samu, a précisé la source ministérielle.
En septembre, plusieurs centaines de personnes sourdes et malentendantes avaient manifesté à Paris pour réclamer le droit de téléphoner et rappeler au chef de l'Etat sa promesse de créer des centres relais en 2009 permettant de téléphoner en langue des signes.
nth/im/asl

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».

Réagissez à cet article !  


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches