Retraites,handicap,minimas sociaux,... : hausses et baisse

Résumé : Le montant des pensions de retraites, du minimum vieillesse et de l'allocation adulte handicapée a été augmenté...

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

PARIS, 31 mars 2009 (AFP) -

Le montant des pensions de retraites, du minimum vieillesse et de l'allocation adulte handicapée a été augmenté, le prix réglementé du gaz a baissé de 11,3% tandis que des primes exceptionnelles de 200 euros et 500 euros vont être versées respectivement à des familles modestes et des chômeurs.

- Retraites de base : + 1%
Le gouvernement a décidé d'une hausse de 1%, ce qui correspond à l'inflation prévue pour 2009 (0,4%) et à un rattrapage de 0,6% pour 2008, la hausse des prix ayant été supérieure l'an dernier aux prévisions.
Les retraites sont désormais revalorisées au 1er avril et non plus au 1er janvier.

- Retraites complémentaires : + 1,3%
Patronat et syndicats, qui gèrent l'Agirc (cadres) et l'Arrco (salariés non cadres), ont décidé d'une revalorisation des pensions de 1,3% à compter du 1er avril.

- Minimum vieillesse: +6,9% pour les personnes seules
Le minimum vieillesse, désormais appelé Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), augmente de 6,9% au 1er avril pour les personnes seules, s'élevant à 677 euros.
Pour les personnes en couple, la revalorisation est la même que celle des pensions, soit +1%.
Le minimum vieillesse est une garantie de ressources pour les retraités, de
65 ans au moins, n'ayant pas de pension ou ayant trop peu cotisé pour bénéficier d'une retraite suffisante.

- Allocation adulte handicapée (AAH) : + 2,2%
L'AAH, qui avait été revalorisée de 3,9% au 1er septembre dernier, augmente de 2,2% au 1er avril et sera de nouveau revalorisée de 2,2% au 1er septembre prochain.
L'AAH passe ainsi en avril à 666,96 euros par mois, un montant dont une partie peut être cumulée avec un salaire jusqu'à 1,3 Smic (contre 1 Smic jusqu'à maintenant).

- Prime de 500 euros pour les chômeurs non indemnisés
Une prime exceptionnelle de 500 euros sera versée en une seule fois par Pôle Emploi aux salariés perdant involontairement leur emploi entre le 1er avril 2009 et le 31 mars 2010, s'ils n'ont pas droit au revenu de remplacement versé par l'assurance chômage ou par l'Etat. Le chômeur dispose de six mois pour déposer sa demande à partir du moment où il réunit les conditions pour y avoir droit, principalement celle d'avoir travaillé au moins deux mois dans les 28 derniers mois.

- Prix du gaz : - 11,3%
Les prix du gaz naturel facturés aux ménages et aux professionnels bénéficiant des tarifs réglementés (fixés par l'Etat) baissent de 11,3% en moyenne à partir de mercredi 1er avril.
Cette baisse des prix s'explique par la chute des cours du pétrole brut, qui sont passés de 97 dollars le baril en moyenne en 2008 à moins de 50 dollars mardi. Les prix du gaz naturel sont indexés sur ceux du brut.
Les tarifs réglementés du gaz naturel, qui concernent 93% des consommateurs français, sont fixés par le gouvernement après avis de la Commission de régulation de l'énergie.
Les tarifs réglementés du gaz pour les particuliers avaient augmenté de 15,2% en 2008.

- Prime de solidarité active : 200 euros
Annoncée le 4 décembre par Nicolas Sarkozy, une "prime de solidarité active" exceptionnelle de 200 euros va être versée dans les premiers jours d'avril à près de 3,8 millions de foyers modestes (recevant des aides au logement, le RMI ou l'allocation parent isolé).
Les ressources mensuelles doivent être comprises entre 1.046 et 2.370 euros, selon la zone géographique et la présence ou non d'enfants.

vdr-mv-aag-cds/dv



« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

 

 

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 25-04-2009 par doralie56 :
bonjour, je me demande comment ont peut se moquer ainsi des handicapées, en leurs disant vous avez été augmenté de 1% quelle obènne, nous allons pouvoir allez sous les trophiques avec sa?j'aimerai quand même que les personnes en charges du Ministère des Handicapées prennent conciences que malgré notre invalidité nous avons certain besoin comme par exemple;simplement manger, nous loger, payer les taxes , qui nous sont indexés, juste un commentaire: un député, pourait-il vivre modestement avec 677€ mensuel, jaimerai asser que l'on m'explique,après avoir évidemment, comme bon citoyens règlé ses factures, et taxes,en supossant qu'il ny ai pas d'enfants a charges bien sur?il serai bon que ses Messieurs se penche juste un moment sur les invalides de ce pays,j'en serai ravie et les remercierai d'avoir une pensé pour nous.

Le 29-09-2009 par WALID :
Nous les handicapés, nous voulons pouvoir cumuler l'AAH sans aucune limite. J'ai travaillé entre 2006 et 2008 sans avoir le SMIC et en travaillant en ESAT, je travaillais plus de 35 heures sans avoir aucun avantage ni de formation professionnelle ni droit aux Assedics ni aide au transport ni droit au Smic mensuel. Ce n'est pas l'esclavage ou l'exploitation par les Esat ou par les entreprises adaptées que nous voulons, nous les handicapés, nous voulons plus d'argent et une reconnaissance de notre travail et une égalité de salaires pour Tous. Nous ne pouvons pas cumuler l'AAH même en 2009 alors que certains invalides à taux de 80 % et ayant une pension d'invalidité de sécurité sociale cumule leurs revenus sans limite. Nous voulons une égalité pour Tous et le droit d'avoir de l'argent pour se marier et se loger, enfin de vivre comme Tous.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr