Arras : des locataires trisomiques en autonomie

Résumé : Une initiative inédite, magnifique ! Celle d'une résidence intergénérationnelle qui mêle personnes âgées, couples avec enfants et personnes handicapées. Elle sera inaugurée le 8 octobre 2011 à Arras. Une belle utopie devenue réalité.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Ilot Bon Secours, c'est son nom ! Cette structure initiée par un bailleur social (Pas-de -Calais habitat) intègre, en plus des logements adaptés au handicap, une crèche d'entreprise, des bureaux, un kiosque de services, future société coopérative d'intérêt collectif tenue par des personnes trisomiques, actionnaires du projet, et bientôt un commerce de proximité. Elle constitue une nouvelle manière d'envisager l'intégration des personnes trisomiques dans la sphère économique et sociale. Ce projet est porté par le Collectif des amis d'Éléonore qui se bat sur tous les fronts, politique, social et culturel, pour qu'un nouveau regard soit porté sur la personne atteinte de trisomie 21, en mettant fin aux « préjugés et ignorances ». Créé en mars 2010 à l'occasion de la Journée internationale de la trisomie 21 et dans la perspective de la révision de la loi de bioéthique, ce collectif rassemble, autour d'Éléonore Laloux, jeune fille de 26 ans atteinte de trisomie 21, plus de 30 associations, 3 000 familles et amis.

Cette idée est née après que Jean-Michel Stecowiat, directeur général de Pas-de-Calais habitat, ait visité « Le Balloir » à Liège, en Belgique, un ancien établissement pour jeunes filles en situation difficile converti en résidence intergénérationnelle. Cet exemple va infléchir la reconversion de l'îlot Bon Secours. « L'idée est de recréer un village, un lieu de vie où chacun a sa place, même le plus fragile, explique Emmanuel Laloux, père d'Éléonore et président de Down up, partie prenante du projet. Nos enfants adultes peuvent vivre et travailler dans la société, à condition qu'on leur fasse une place. D'un point de vue économique, c'est plus rentable pour la collectivité que de les assister. »

12 personnes trisomiques en autonomie

Pas-de-Calais habitat n'a pas hésité à investir dans ce projet phare. Le bailleur social a consacré 17 millions d'euros pour réhabiliter ce lieu emblématique et en faire une résidence de 71 logements. Il s'est soumis aux exigences de l'architecte des Bâtiments de France. À l'intérieur, tout a été repensé. Les premiers locataires sont arrivés en décembre 2010. Sur les 71 logements, 43 sont réservés à l'intergénérationnel, les deux tiers destinés à des personnes âgées, le reste à des couples avec enfants. Dix logements sont accordés à des adultes handicapés. Ils permettront ainsi à douze personnes d'accéder à l'autonomie, grâce à un logement adapté et à une cuisine ergonomique. L'association, installée dans la résidence, constitue une aide précieuse à proximité. Pour que tous les occupants échappent à l'isolement, l'accent est mis sur les espaces de vie en commun. Au rez-de-chaussée, une salle de vie donne sur le futur jardin suspendu. Une crèche d'entreprise est installée au rez-de-chaussée. Un kiosque tenu par les résidents handicapés va proposer des denrées de base et du pain frais aux locataires. Un atelier cuisine et un service de repassage et de couture sont prévus. On y trouve même une « chapelle », désacralisée, qui deviendra espace culturel ou lieu d'expositions. Doivent également s'installer, dans les espaces de surfaces commerciales, des commerces, cabinets médicaux, paramédicaux et entreprises.

Trisomie : supplément d'âme

Plus qu'un îlot, c'est un nouveau quartier qui nait ici. Un concept novateur et surtout une solution constructive qui répond de manière très originale au problème de la solitude, déclarée Grande cause nationale en 2011. Il prouve que les personnes trisomiques ont parfaitement leur place dans la société car elles apportent par leur présence un supplément de gaité, de chaleur, d'esprit positif. Ce sont de véritables « Suppléments d'âme ». C'est pourquoi, à cette occasion, deux autres initiatives seront dévoilées par le Collectif : un livre album « Supplément d'âme - Trisomie 21, le chromosome en + », ainsi que le vernissage de l'exposition des portraits photos réalisés pour cet ouvrage qui seront exposés en grand format sur les murs du Conseil Économique Social et Environnemental, à Paris, de novembre 2011 à janvier 2012.

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit d'Handicap.fr»

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 16-01-2013 par danie :
Je suis maman d'une jeune fille trisomique philippine 22 ans et aimerais créer la même chose sur mon département Indre et loire 37 j'essaie de contacter les amis d'éléonore asso UP DOWN sans succès j'espère que ce projet pourra voir le jour notre fille va très bien elle est juste trisomique ce qui n'empêche pas d'avoir des envies des désirs et des espoirs comme les autres

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches