Des logements sociaux adaptés au handicap psychique à Nice

Résumé : 18 logements sociaux adaptés aux personnes ayant des troubles psychiques viennent d'être livrés à Nice. Un bailleur social a fait le pari de leur permettre de vivre au cœur de la cité, avec une aide dédiée. L'accessibilité pour tous, c'est ça !

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Bipolaires, schizophrènes, dépressifs... Tous sont atteints de handicap psychique, parent pauvre et trouble méconnu, auréolé de peurs et de fantasmes. Le genre de voisin qu'on redoute d'avoir à côté de chez soi. Et pourtant, certains ont décidé de s'attaquer aux idées reçues...

Avec l'aide d'une association dédiée

C'est le cas d'ICF Habitat Sud-Est Méditerranée qui vient de livrer 18 logements sociaux adaptés aux personnes en situation de handicap psychique. Leur nouvelle adresse : avenue Lorenzi, à Nice. C'est une ancienne maison de retraite, bâtisse de la fin du 19ème siècle, typique de l'architecture niçoise, joliment restaurée, qui va désormais accueillir ces nouveaux résidents. L'association ISATIS, spécialisée dans l'amélioration de la qualité de vie des personnes souffrant des troubles psychiques, aura la charge de gérer cette nouvelle résidence pastel, en bleu et soleil. Cette « livraison » s'inscrit dans le cadre de la Convention d'utilité sociale (CUS) signée par ce bailleur social avec l'Etat en 2011.

Des espaces de vie commune

Les logements seront parfaitement adaptés aux besoins des résidents. La résidence comprend, et c'est certainement là que se trouve la clé de la réussite, des espaces de vie commune, une salle à manger, un espace salon, une buanderie ainsi que des espaces extérieurs. Il s'agit d'inscrire durablement les personnes concernées dans un projet de vie, en favorisant leurs capacités d'autonomie et d'intégration dans leur environnement. Des professionnels les accompagnent dans la gestion de leur vie quotidienne ainsi que dans l'organisation d'activités sociales.

Un bailleur social impliqué

Ce bailleur social a déjà mis en œuvre un programme similaire avec la construction d'un IME (Institut médico-social) au sein même d'une résidence à Varennes-Vauzelles, près de Nevers. Plusieurs nouveaux projets d'hébergement spécifique sont en cours d'études. Plus globalement, ICF Habitat Sud-Est Méditerranée développe une politique tournée vers les personnes en situation de handicap, qui se traduit par différentes actions allant de l'adaptation du logement à l'aménagement des parties communes, en passant par la mobilité et le développement du service à la personne via des partenariats avec les collectivités locales et les associations.

Le handicap hors-les-murs

Cette démarche s'inscrit dans la volonté d'inclusion en milieu ordinaire des personnes handicapées, que d'autres ont également décidé de prendre à bras-le-corps. Un concept novateur, d'avenir ? En septembre 2013, était inauguré à Paris un « appartement-relais » (lire article en lien ci-dessous) qui accueille des jeunes atteints de troubles psychiques. Véritable proposition de soins alternatifs, il offre une étape intermédiaire entre la sortie de clinique et l'insertion dans le milieu ordinaire. A Arras (article en lien), ce sont des personnes trisomiques qui, à l'initiative d'un bailleur social local, ont également emménagé, en toute autonomie, dans une résidence intergénérationnelle en plein cœur de la ville. Quant à l'Institut de Mai, à Chinon, il a pour vocation d'aider les personnes, cette fois-ci avec un handicap moteur lourd, à apprendre à vivre seule dans des appartements adaptés.

Tous proposent aux personnes handicapées de vivre pleinement au cœur de la cité. Faire tomber les murs des établissements médico-sociaux et favoriser une pleine inclusion en milieu ordinaire !

Crédit photo : Lucie Moraillon

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 24-02-2014 par giginette :
super !!!! en france il n'y a pas assez d'espaces prévus pour les handicapés j'ai mon neveu qui a du etre placé loin de sa famille en belgique

Le 02-03-2014 par Nathan :
Cette démarche est très pertinente. J'ai moi-même un handicap psychique. Trop autonome pour avoir la nécessité d'intégrer un dispositif de type "appartements thérapeutiques" ou "appartements communautaires", je suis locataire du parc HLM "normal", et j'aurai été ravi de pouvoir intégrer une résidence comme celle qui est inaugurée à Nice. Ce genre de projet devrait être généralisé un peu partout. Dans le handicap psychique, on a souvent des difficultés avec les interactions sociales, et la plupart des patients sont célibataires et/ou sans enfants. Vivre chez soi, tout en ayant un espace "en commun", cela correspondrait, je crois, aux besoins de beaucoup de malades plutôt stabilisés. Merci de faire partager ce projet. Et merci à handicap.fr d'en parler!

Le 30-06-2014 par Lili :
A développer largement.Un grand manque dans ce domaine

Le 17-02-2017 par dida :
Si cette initiative pouvait se généraliser sut tout le territoire y compris la corse, les patients et leur famille pourraient cesser le parcours du combattant pour obtenir un logement . sur le papier un handicapé est prioritaire, mais dans la vraie vie c'est faux. leurs droits son bafoués.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr