Mariage pour tous : l'AAH, facteur de désunion

Résumé : Le mariage bientôt pour tous ? Le magazine Faire Face s'est immiscé dans ce débat passionné qui agite la France pour rappeler que, pour les bénéficiaires de l'AAH, l'union sentimentale rime parfois avec précarité !

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Le mariage pour tous sera bientôt une réalité... en tout cas pour certains. Car, à l'heure où un grand débat idéologique s'empare de cette question, d'autres considérations nettement plus terre à terre viennent compromettre l'union de certains citoyens. C'est notamment le cas des bénéficiaires de l'Allocation adulte handicapé (AAH).

Dépendance financière au conjoint

En effet, précise le magazine Faire face, « pour de nombreuses personnes en situation de handicap, le mariage reste une institution inaccessible. Bien sûr, comme tous les citoyens, elles ont légalement le droit de se marier, mais la réglementation les en dissuade. Comme elle les dissuade également de vivre en couple, en union libre ou sous le régime du Pacs, puisqu'elle les oblige alors à devenir financièrement dépendantes de leur partenaire. Les revenus du conjoint, du concubin ou du pacsé sont, en effet, pris en compte pour déterminer le droit à percevoir l'allocation adulte handicapé (AAH). »

A la limite du seuil de pauvreté

Les célibataires peuvent, eux, bénéficier de la solidarité nationale lorsque leur handicap les empêche de travailler. Mais lorsqu'ils décident de vivre en couple, les revenus du conjoint sont pris en compte ; et dès lors qu'ils dépassent 1 553 € nets par mois, le couple ne reçoit plus aucun centime au titre de l'AAH. Lorsqu'il perçoit moins de 1 553 €, une aide complémentaire (AAH différentielle) peut être accordée, mais pour un montant global pour le couple qui ne sera, de toute façon, jamais supérieur à ce seuil. Une telle situation fait porter toute la responsabilité financière sur le seul partenaire en mesure de travailler, condamnant son conjoint handicapé à une totale dépendance à son égard et le couple à une immense précarité. Il convient de rappeler que, en France, le seuil de pauvreté est fixé à 1 446 € par mois pour un couple sans enfants !

Et les personnes homosexuelles handicapées ?
Le magazine Faire-Face précise que « certes, le droit au RSA dépend lui aussi des ressources du conjoint, concubin ou pacsé, mais l'allocataire peut espérer un retour à meilleure fortune. Ce qui n'est pas le cas des femmes et des hommes que leur handicap prive durablement ou définitivement d'accès au marché du travail. » Face à ce constat, depuis de nombreuses années déjà, les associations de personnes handicapées réclament que les ressources du conjoint ne soient plus prises en compte dans le calcul des droits à l'AAH. Pour le moment, cette revendication reste lettre morte. Question de dignité pour les uns, question du budget pour les autres. La morale de l'histoire ne dit pas encore ce qu'en pensent les personnes homosexuelles bénéficiaires de l'AAH... Il leur faudra peut-être bientôt choisir entre l'amour et l'argent !

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. »

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 14-02-2013 par rose :
c'est tout à fait mon cas
avec tous les hommes et femmes politique qui culmule des mandat droite ou gauche me déçoit totalement qu'on soit à quatre vingt pourçent ou pas je suis obliger d'aller travailler c'est honteux je constate qu'il n'y à pas de poste pour les handicapé catégorie c la ministre du handicape est souvent un ou une bras cassé sans conviction en bonne santé il s"enfoute

Le 15-02-2013 par JEAN-LUC HERIDEL :
Aujourd'hui en France, les couples mixtes (Handicapés/Valides) ne sont pas non plus reconnu à part entière. Dans la législation, une personne handicapée est considérée comme "dépendante et à la charge de la personne avec qui elle vit." La personne handicapée vivant en couple, qui ne peut pas travailler, se voit attribuer son A.A.H. (Allocation adulte handicapée) en fonction des revenus de son (sa) conjoint(e)…
Certains couples mixtes (Handicapés/Valides) vivent cachés ou "clandestinement" pour ne pas que leur AAH soit supprimée ou diminuée.
Où sont les notions d'égalité, d'autonomie et de liberté dans la vie de couple ?

Le 17-02-2013 par bruno :
Ce soir je suis fatigué, envie de pleurer mais trop fière pour le faire. J'gagne trop pour que ma femme puisse garder l'AHH si on décide de vivre ensemble, de se marier officiellement. J'gagne pas assez pour qu'on puisse vivre correctement sans ses aides... "Si tu prends mon AHH, tu prends mon handicap".
Bonne soirée pleine de la douceur de l'essentiel.

Le 19-02-2013 par Jo :
Cher Bruno;
je suis touchée par ton témoignage car je viens de touché le problème du "doigt".
en effet handicapée
à un taux supérieur à 80% et marié je me suis vu retiré mon AAH par rapport au revenu de mon mari.
Tout comme toi j'ai pleuré car je me vois retirée la dernière indépendance qu'il me reste je suis en colère.
Ton interrogation résume bien la situation:"Si tu prends mon AHH, tu prends mon handicap"
Bonne continuation

Le 05-04-2013 par gaea66 :
Salut tout le monde,
Bon, beh maintenant je suis fixée,pas de couple pour moi. C'est déjà très dur d'être handicapée si en plus on ne peut pas avoir de vie familiale. Les personnes au chômage, on ne regarde pas si elles sont en couple. C'est une discrimination.

Le 11-08-2013 par Christopher Dumont :
Je suis entrain d'organiser mon mariage, pour l'année prochaine, et je viens de tomber sur cet article sur la loi sur les droits de mariage, pour un couple qui est Handicapée et je trouve cela scandaleux que l'AAH nous sera supprimés de lors de notre union. Cela reste a réfléchir, et me fait réfléchir.

Meci,

Christopher Dumont

Le 13-01-2014 par gilles :
bonjour,

en concubinage depuis 2008
...
pour l'année 2012, j'ai eu une moyenne de 151 euros/ par mois d'ahh

puis en 2013, j'ai eu une moyenne de 181 euros/par mois d'ahh

j'apprends sans être averti par la caf qu'en janvier 2014, j'aurai 18, 28 euros / par mois d'ahh contre 790 euros
mon amie gagne en moyenne 1900 euros/par mois
depuis 2008, je suis dans l'incapacité de travaillé,
j'ai un multi-handicap estimé à80%
Qu'ai je fait de répréhensible pour mériter une telle sanction?
Que voulez vous que je fasse avec 18,28 /par mois pour seul revenu/aide!
au-secours!!!!!

Le 10-04-2014 par josy :
quand est-ce qu'une association va t'elle bouger pour ce probléme honteux,pas de prime de noel,pas le droit de vivre en ccuple sinon plus d'aah ,mariage pour tous mais pas pour les handicapées, le conjoint ou la conjointe doit en plus nous aasumer financièrement on marche sur la tète

Le 27-08-2014 par beatrice31600 :
bonjour a tous et toutes
moi aussi suis reconnu handicapé et perçois AAH suis scandalisé j'ai fais un 1er courrier a Mr Hollande afin de lui faire comprendre que le mariage pour tous oui mais pas pour nous handicapé je compte faire changer cela NOUS HANDICAPEE ET GARDONS NOTRE AAH MALGRES LES RESOURCES DE NOTRE MARISje compte sur vous pour me suivre dans notre combat mon adresse mail beatrice.cuvelier@orange.fr

Le 28-02-2015 par picarde :
voila je suis veuve depuis 7ans mon compagnon en mdph es nous sommes comme vous tous separer pas de vie commune cependant nous devenons tout 2 malade es depressif car nous ne le suportons plus ses allucinant comment peut t on nous faire sa moi qui a deja perdu un etre chere enfin ses honteux

Le 26-03-2015 par Pascal84 :
Le retrait de l'AHH suite à un PACS est scandaleux, quand nous mobiliserons nous contre ce non- sens? 1600€ à deux est ce acceptable?

Le 31-01-2017 par Barbahexe :
Honteux,ignoble,irrespectueux tel est le gouvernement d'aujourd'hui. Supprimé l'aah des que nous sommes en couple c'est vraiment minable ..je leur souhaite qu'une chose c'est d'être touché par la maladie ils verront ce que sa fait mais' malheureusement ces gens là se sont tous des nuisibles sans cœur pour les autres mais pour eux sa ne seraient pas pareils ils continueraient oui à piquer dans la caisse de l'état pour bien vivre...vive la France

Le 31-01-2017 par Barbahexe :
Honteux,ignoble,irrespectueux tel est le gouvernement d'aujourd'hui. Supprimé l'aah des que nous sommes en couple c'est vraiment minable ..je leur souhaite qu'une chose c'est d'être touché par la maladie ils verront ce que sa fait mais' malheureusement ces gens là se sont tous des nuisibles sans cœur pour les autres mais pour eux sa ne seraient pas pareils ils continueraient oui à piquer dans la caisse de l'état pour bien vivre...vive la France

Le 21-02-2017 par COCO :
une personne "TED" de ma famille souffre beaucoup à l'idée que si il surmonte son handicap pour avoir droit à une vie affective, il ne peut avoir droit à une vie amoureuse avec une personne sans handicap. Je trouve qu'il y atteinte à la dignité humaine et discrimination lorsque les moyens de subsistance des personnes handicapées sont soumises à leur situation sociale ou maritale .Dans ce contexte,la société "sur handicape ces personnes" au lieu de les aider.

Le 15-04-2017 par Moi :
Bonjour vous me faite tres peur je suis beneficiaire de l aah et je vais me mettre en union libre avec mon conjoint. Je vois partout que votre AAh a été supprimé alors que lors de mes recherches je trouve qu'il ne faut pas dépasser un plafond de 19461.35e +4850.76e par enfant. Soit pour mon cas 29162.87e au total si je ne me trompe pas. Mon conjoint a toucher 27310e en 2015 puisqu'il nous demande les revenus de 2015 et moi l'aah au maximum mais je déclare 0 aux impots. J'ai deux enfants d une premiere union, nous sommes donc dans le plafond non ? On va me supprimer mon allocations ???

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr