Nestlé recrute sur Hello Handicap

Enfants Dys dans le 47 : les "invisibles" de la MDPH ?

Résumé : Les enfants dys risquent-ils d'être exclus du champ du handicap par certaines MDPH, les privant ainsi des dispositifs auxquels ils peuvent prétendre ? C'est ce que dénonce une association dans le 47. Rassemblement à Agen le 9 mars 2016.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Les enfants Dys seraient-ils un handicap à ce point invisible que certaines  MDPH ne les voient plus ? C'est la question que se pose l'association Dys'Solution France 47 (DSF47). Selon Jean-Michel Fernandez, son président, « pour les enfants avec troubles dys et TDA/H (trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité), par exemple, la MDPH 47 a pour objectif, pur et simple, de les exclure du champ du handicap en utilisant comme tremplin le Projet d'accompagnement personnalisé (PAP) ». Ce dispositif d'adaptations pédagogiques rapides et concrètes, mais donc plus « léger », mis en place à la rentrée 2014 par l'Education nationale viendrait alors remplacer le Projet personnalisé de scolarisation (PPS), empêchant toute possibilité de reconnaissance du handicap ou tout recours en justice pour les familles. DSF47 cite le cas d'une une famille ayant récemment fait l'objet d'une telle « orientation forcée » pour son enfant de 7 ans qui, selon elle, « l'a dépossédée totalement de ses droits et de sa capacité à choisir l'orientation et l'avenir de son enfant en allant dans le sens du funeste article 21 ». Ce dernier avait attisé la colère de nombreuses associations de terrain début 2015 (article en lien ci-dessous).

Ce que dit la loi

Pourtant, les préconisations de la Caisse nationale de solidarité et de l'autonomie (CNSA) sont sans appel à ce sujet puisqu'elles reconnaissent l'ensemble des DYS et TDA/H comme entrant dans le champ du handicap. La loi  du 11 février 2005 va également dans ce sens, affirmant que tout enfant en situation de handicap a le droit de demander l'évaluation de ses besoins et compétences par l'équipe pluridisciplinaire de la MDPH. Selon les résultats de l'évaluation, il est proposé un parcours de formation qui fait l'objet d'un Projet personnalisé de scolarisation (PPS) indiquant les modalités de scolarisation coordonnées avec l'ensemble des mesures permettant l'aménagement et l'accompagnement de celle-ci. Le PPS n'est donc pas un « dispositif » mais un outil, un document ayant valeur contractuelle qui sert à garantir la cohérence et la continuité du parcours de formation d'un enfant handicapé.

Mutisme des élus

DSF47dit avoir alerté l'ensemble des décisionnaires et élus politiques de son département qui, selon elle, « sont restés dans un mutisme total, ne daignant pas répondre à nos courriers ». Dans un article de presse daté du 26 février 2016 dans Sudouest.fr, la MDPH incriminée qualifie les propos du président de « mensongers » mais confirme néanmoins qu'elle renvoie bien certains enfants dys vers des dispositifs propres à l'Education nationale, c'est-à-dire en leur proposant un  PAP.
Selon Jean-Michel Fernandez, cette option, hors champ du handicap, crée un amalgame entre « situation de handicap » et « difficultés scolaires durables ». Le cas évoqué n'est, semble-t-il, pas unique et, selon DSF47, d'autres familles du département ont dû se résoudre à ces orientations forcées. L'association La voix des Dys confirme elle aussi ce « dysfonctionnement », « un problème récurrent auquel nos antennes départementales sont confrontées quotidiennement. Et comment apporter les bonnes réponses aux besoins d'un enfant si l'on ne reconnaît pas ces besoins ? Nous avions déjà relevé cette problématique lors dans notre rapport à la présidence de la République en 2015. » Les familles déplorent alors de se retrouver bien seules pour faire face aux dépenses de rééducation, sans aménagements de la scolarité, ni adaptation, ni accompagnement.

Rassemblement le 9 mars à 15h à Agen

Mobilisés autour de cette question, d'autres associations, réunies au sein du collectif « Handicaps & Scolarité » ont également pris la parole réclamant une meilleure prise en charge des troubles cognitifs... A l'initiative de l'association Dys'Solution France 47, un rassemblement, goûter festif, aura lieu le mercredi 9 mars 2016 à 15h devant le Conseil départemental de Lot-et-Garonne, à Agen. Il est également possible de participer virtuellement à cette mobilisation en se rendant sur sa page Facebook. Une pétition a par ailleurs été mise en ligne.

© Christian Schwier/Fotolia

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 08-03-2016 par 123alternativescolaire :
Nous avons le même soucis dans le 17 c'est pourquoi notre association a décidé de créer sa propre classe privee hors contrat.
Visible sur le site Facebook.
123 alternative scolaire

Le 09-03-2016 par Sophie :
Bonjour,
Je suis aussi confrontée à cette situation avec ma fille de 6 ans, dossier mdph fait dans l'ain refusé avec juste une mise en place d'un pps. Moi et mon mari sommes outrés et perdus... heureusement qu'une avs est dans sa classe pour un autre enfant et qui au final s'occupe bcp de ma fille. Une nouvelle demande a été faite, on croise les doigts pr que son dossier soit enfin accepter car c'est vrai que sans aucunes aides c'est très dure moralement. Courage à tous les parents ds cette situation

Le 13-03-2016 par FiatLux :
Bonjour, je ne suis pas persuadé que se retourner contre les MDPH soit à terme une stratégie gagnante : les MDPH appliquent, en fait, le PAP obtenu par la FFDys (Fédération Française des Dys) dont l'objectif est de sortir les Dys du champ du handicap... Les MDPH ne font rien d'autre que de s'y conformer !

Le 13-03-2016 par Marina :
les mots font peur :souvent on craint l'étiquette "handicap" encore discriminatoire en France mais qui donne droit à des compensations (loi 2005 contournée par PAP)nécessaires pendant la scolarité et pour l'insertion professionnelle !! Le PAP fiche tout par terre...

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr