Les médecins du travail enfin sensibilisés au handicap

Résumé : Un livre blanc pour inciter les médecins du travail à voir le handicap d'un autre œil. On doit cette initiative à Hangagés, un réseau d'entreprises. Il a reçu le prix " Formation, communication et sensibilisation " OCIRP 2013.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Sortir le handicap du prisme médical et sensibiliser les médecins du travail à la loi de 2005 et aux actions mises en place par l'entreprise pour mieux prendre en compte le handicap, c'est l'objectif de ce livre blanc réalisé par Hangagés. Ce réseau est né en 2009 par la volonté de quelques entreprises de partager leurs réflexions, leurs bonnes pratiques et leurs expériences (même mauvaises !) pour mieux recruter et intégrer les travailleurs en situation de handicap.

Quels objectifs ?

« Les missions handicap et services de santé au travail nous ont fait part de leur méconnaissance réciproque, voire de leurs difficultés à dialoguer, explique Bruno Ponty, président de Hangagés. Pourtant, lorsque le dialogue existe, il donne d'excellents résultats. Mais il n'est pas toujours simple à établir. Nous nous connaissons parfois assez mal, et les réalités des entreprises sont très variées ». C'est fort de ce constat que Hangagés, avec l'aide du docteur Mizzi, médecin coordinateur du Groupe Nexter, s'est mobilisé pour proposer un document de sensibilisation destiné à tous les professionnels de la santé au travail.

Des médecins satisfaits !

Il leur permet de mieux connaître la notion de travailleur handicapé, de balayer leurs idées reçues, d'appréhender l'esprit de la loi de 2005, de comprendre le type d'intervention possible en entreprise et la notion de maintien dans l'emploi afin d'éviter ainsi l'inaptitude professionnelle. Il a été largement diffusé, notamment lors des 32èmes Journées nationales de médecine et santé au travail à chacun des 2 700 congressistes. Et Bruno Ponty de poursuivre : « Nous avons reçu les félicitations de certains d'entre eux, appréciant la simplicité de lecture et la prise en main du document. »

Contacts
David Herz, secrétaire général
Tél. 09 51 55 05 40 -
Bruno Ponty, président
Tél. 01 41 10 39 24 -

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 25-06-2013 par MdT :
Cette brochure à destination du PUBLIC est excellente!

Par contre le titre "Les médecins du travail ENFIN SENSIBILISES au handicap" est insultant à l'égard des médecins du travail.

Pour votre information, les actions de conseil en aménagement des postes de travail pour correspondre à l'état de santé des travailleurs et pour le préserver représentent la mission première des médecins du travail, dont ils s'acquittent tous les jours.

Je suis très navré de constater votre ignorance à ce sujet.

Médecin du travail, Indre-et-Loire

Le 27-06-2013 par Jean-Marie MALBY :
Il y a longtemps que les médecins du travail ont découvert le handicap...
Ce sont les entreprises, surtout les PME, qui en général préfèrent licencier plutôt que d'adapter les postes.
Notre problème actuel est l'âge de la retraite qui augmente : les emplois vont devoir être adaptés en fonction des inéluctables pertes de capacité des travailleurs vieillissants.
Nos entreprises doivent envisager sérieusement les aménagements nécessaires afin que leurs salariés puissent continuer à travailler malgré les handicaps liés à l'âge.
Dans 80% des cas ce ne sont pas les salariés qui sont inaptes, ce sont les postes de travail qui sont inadaptés.
Jean-Marie MALBY
Médecin du Travail

Le 28-06-2013 par TEMOINHANDI :
Je connais un médecin de prévention de l'éducation nationale qui ne connaît pas le droit du handicap.
Depuis 18 mois, je reçois des convocations qui ne tiennent aucunement compte de mon handicap (MDPH), et qui comportent une mise en danger.

L'administration ne répond pas à mes demandes d'aménagements raisonnables. On appelle "exigences" les contraintes de mon handicap. On parle de mon "refus" de rencontrer le médecin plutôt que de prendre en compte mon handicap.

On m'a placée en CLD : JE NE SUIS PAS MALADE, MAIS HANDICAPEE.

On m'envoie un expert à domicile, pour statuer de "mon INAPTITUDE à toutes fonctions", alors que le comité médical m'a déclarée APTE à l'exercice de mes fonctions "hors présentiel" sur poste adapté.

Il est extrêmement humiliant d'être placée de force en CLD alors que l'on s'est bagarré pendant des années pour stabiliser une maladie chronique reconnue comme fortement invalidante.



Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr