Le pape François encourage les Jeux paralympiques

Résumé : Les prochains Jeux paralympiques bénis par le pape. Le 24 août 2016, au Vatican, François a rencontré 4 sportifs en route vers Rio et accordé son soutien aux 4 350 athlètes issus de 165 pays attendus pour ces 15èmes paralympiades.

Par , le 

Réagissez à cet article !

La grand-messe du sport vient de s'achever à Rio mais les « para » prennent la relève à compter du 7 septembre. A cette occasion, le pape François en personne a tenu à apporter son soutien aux champions paralympiques. Le 24 août, au cours de son audience hebdomadaire au Vatican, il a rencontré 4 athlètes pour, à travers eux, souhaiter bonne chance aux 4 350 athlètes issus de 165 pays (si les finances, dans le rouge et largement grignotées par les Jeux olympiques, ne compromettent pas la participation de dizaines de délégations, article en lien ci-dessous). « Je tiens tout particulièrement à saluer les membres du Comité international paralympique et les athlètes qui se préparent à célébrer les prochains Jeux paralympiques de Rio », a déclaré le souverain pontife.

4 athlètes au Vatican

Deux Brésiliens et deux Italiens ont été choisis pour recevoir les hommages papaux. Pour le Brésil : Jovane Guissone, médaillé d'or en escrime fauteuil à Londres en 2012, et le cavalier Sergio Oliva, médaillé à Pékin en 2008. L'Italie était, quant à elle, représentée par la sprinteuse double médaillée d'argent à Londres, Oxana Corso, et par Monica Contraffatto, une ex-soldat qui fera ses débuts sur le 100 m catégorie T42. François s'est prêté au jeu du selfie avec les deux jeunes femmes. « Ce fut un grand moment que je n'oublierai jamais », a déclaré Jovane Guissone. « Le pape nous a donné sa bénédiction, nous a souhaité bonne chance pour ces Jeux paralympiques et nous a demandé de prier pour les victimes du tremblement de terre en Italie ». Jovane lui a ensuite remis la veste de la délégation brésilienne. Lors de cette audience, les athlètes ont confié au Saint-Père qu'ils étaient convaincus que leurs performances à Rio allaient contribuer à changer le regard que les téléspectateurs portent sur les athlètes, et plus globalement, sur les personnes en situation de handicap. Les Jeux paralympiques de Rio seront en effet diffusés dans plus de 100 pays. On estime à 4 milliards le nombre de téléspectateurs potentiels. De quoi redonner un soupçon d'espoir face aux stades brésiliens que l'on annonce désespérément vides ? Seuls 12% des billets avaient en effet été écoulés mi-août, soit 300 000 sur un total de 2,5 millions.

Un gymnase place Saint-Pierre

Déjà en octobre 2014, le pape François avait ouvert la place Saint-Pierre à des athlètes paralympiques venus du monde entier. Son parvis s'était transformé en terrain de sport à ciel ouvert dans le cadre de l'opération « Believe to be alive » (Crois pour vivre), qui entend conjuguer les valeurs transmises par le monde paralympique et le message du christianisme. « Une vitrine pour montrer à tous que le handicap n'est pas un obstacle à la pratique du sport », s'était félicité le président du Comité paralympique italien. Chaque fédération nationale et internationale avait remis au pape un objet (maillot, table de ping-pong...) qu'il avait ensuite offert aux plus nécessiteux à travers le monde.

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr