Prothèse publicitaire, un canular pour piéger les médias

Résumé : Pour lancer sa campagne de sensibilisation en faveur du handicap, une association belge a répandu fin août 2017 une fausse rumeur : "Thierry, 35 ans, souhaiterait louer sa prothèse à des annonceurs pour en faire un espace publicitaire..."

Par , le 

Réagissez à cet article !

Louer sa prothèse de bras comme espace publicitaire ? Cette idée saugrenue a été suggérée fin août 2017 en Belgique par Thierry, amputé du bras gauche, puis rapidement relayée par les médias… avant que l'association CAP48 n'annonce, deux jours plus tard, qu'il s'agissait d'un canular. Cette « fake news » avait pour objectif d'engager une action de sensibilisation pour pointer du doigt le regard porté par la société sur les personnes porteuses d'un handicap. CAP 48 est le nom de l'opération de solidarité de la chaîne de radio et télévision belge francophone RTBF qui vise à récolter des fonds pour financer différents projets, notamment en faveur des personnes en situation de handicap.

Piéger pour la bonne cause

« Nous avons un peu hésité avant de lancer cette campagne car nous avions peur de la réaction des gens, explique au site belge L'Avenir Bénédicte Duval, attachée de presse de CAP 48. Si nous avons finalement accepté de jouer le jeu, c'est parce qu'on estimait que c'était une bonne façon d'attirer l'attention du public. » Cette vraie fausse campagne de sensibilisation a ainsi été mise en place, notamment via des vidéos dans lesquelles Thierry, 35 ans, tente de vendre l'emplacement sur sa prothèse (en lien ci-dessous) à des commerçants. L'opération a été relayée par la RTBF dès le 1er septembre 2017.

Pas « celui-qui-n'a-plus-de-bras »

« Nous ne voulons pas d'une communication culpabilisante ou moralisatrice », souligne Renaud Tockert, administrateur délégué de l'association à L'Avenir. Le message que l'organisation souhaite faire passer est percutant : Thierry n'est pas « celui-qui-n'a-plus-de-bras ». « Il est papa de deux enfants, habite Jette (Belgique), aime aller voir des concerts de rock et sortir avec ses amis », affirme son communiqué de presse. La seconde phase de ce coup de com' pour le moins original visera à collecter des dons en vue de la grande soirée de Cap 48 organisée par la RTBF fin 2017.

© CAP48

Réagissez à cet article !  

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr