Une grande marche pour la santé mentale à Strasbourg

Résumé : Du 14 au 27 mars 2016, la métropole strasbourgeoise accueille les Semaines d'information sur la santé mentale. Leur credo : "Bien dans ta tête, bien dans ton corps". Pour réconcilier physique et mental, une grande marche investit les rues...

Par , le 

Réagissez à cet article !

Une marche collective pour la santé mentale, ouverte à tous ? Après la Mad pride (la marche des «fous») qui avait réuni à Paris en juin 2014 des personnes atteintes de troubles psychiques dans un cortège joyeux et coloré, ces dernières frappent à nouveau le pavé pour réclamer plus de visibilité et surtout faire fonctionner leur corps ! C'est l'objectif du rassemblement organisé le 17 mars 2016 dans les rues de Strasbourg, moment phare des Semaines d'information sur la santé mentale, du 14 au 27 mars 2016. Initié en 1990, cet événement annuel s'adresse au grand public et propose d'ouvrir le débat sur les questions de santé mentale. Cette 27e édition, à l'initiative du Conseil local de santé mentale de l'Eurométropole, se tiendra autour de Strasbourg.

Une personne sur cinq

En France, une personne sur cinq risque de connaître un trouble psychique au cours de sa vie (dépression, anxiété, addiction, troubles alimentaire, schizophrénique ou bipolaire…). De nombreux troubles psychiques sont associés à des troubles somatiques (perte ou prise de poids, maladies cardiovasculaires, diabète, maladies chroniques) tandis que de nombreuses maladies somatiques peuvent s'accompagner de troubles psychiques (angoisses, dépression, addictions). Le taux de mortalité des personnes atteintes est quatre à six fois supérieur à celui de la population générale. De même, les problèmes de santé mentale peuvent cacher des problèmes somatiques et entraîner un retard de diagnostic et de prise en charge qui peut avoir de graves conséquences sur l'espérance de vie. Les maladies cardiovasculaires et celles liées au tabac sont les principales causes de décès des personnes atteintes de troubles psychiatriques. Le lien entre santé physique et santé mentale semble donc manifeste. Un lien vital, et pourtant trop souvent ignoré, mésestimé ! C'est d'ailleurs le credo de ces « Semaines » : « Bien dans ta tête, bien dans ton corps ».

« Il n'y a pas de santé sans santé mentale »

Cette thématique 2016 a une pertinence très forte sur le territoire de la métropole strasbourgeoise. En effet, l'article de la loi de santé qui va permettre à tous les médecins généralistes de prescrire de l'activité physique aux personnes en affection longue durée est issu de l'expérimentation strasbourgeoise du dispositif « Sport santé sur ordonnance ». Les maladies mentales font partie de ces maladies chroniques pour lesquelles l'activité physique et sportive peut agir comme un véritable médicament. Comme le rappelle à son tour l'Organisation mondiale de la santé, « il n'y a pas de santé sans santé mentale ». Ces rencontres témoignent d'une réelle prise de conscience sur ce sujet.

Au programme des SISM

Durant deux semaines : des manifestations publiques, des conférences, des petits-déjeuners débats, des actions menées dans les quartiers de la ville, indispensables pour une appropriation citoyenne des questions de santé mentale. Parmi les moments phares : le 16 mars 2016, une table ronde, « Vers un sport santé en santé mentale »,  mais également une exposition dans le hall de l'hôtel de ville d'Illkirch-Graffenstaden (du 17 au 26 mars) et, bien sûr, la grande marche « Strasbourg marche pour la santé mentale », au départ de la place Kleber à 11h, ouverte à tous. Plus globalement, ce sont 900 évènements qui sont organisés chaque année en France à l'initiative de ces « Semaines ».

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr