Téléphonie : des appli pour la surdité, un accès facilité ?

Résumé : Du neuf dans l'accès à la téléphonie en cas de handicap auditif ; c'est ce qu'annonce la Fédération française des télécoms, qui récompense trois projets d'outils de communication adaptés aux personnes sourdes et malentendantes.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Passer un coup de fil malgré sa surdité ne relève plus de la science-fiction à en croire les nouveaux systèmes de télécommunication adaptés. Le 24 octobre 2016, le CNCPH (Conseil national consultatif des personnes handicapées) a reçu la Fédération française des télécoms pour faire le point sur leurs engagements. La Fédération, qui dresse le 4bilan de sa Charte accessibilité - document qui inclut de multiples opérateurs - met en avant des dispositifs inédits d'accès à la téléphonie (appli, reconnaissance vocale…), qu'elle vient de récompenser dans le cadre d'un appel à projets lancé en juin 2016. Les trois sociétés lauréates, sélectionnées pour « leurs outils numériques innovants » se sont partagé une dotation globale de 40 000 euros.

Une retranscription précise

Les applications présentées visent à faciliter l'accès aux télécommunications des personnes sourdes et malentendantes. En témoigne Roger Voice, récompensée pour son système Speech-to-text. « Cette appli aide à retranscrire la parole par écrit, grâce à des moteurs de vocalisation spécifiques, issus de la R&D (recherche et développement) », explique Jean-Marie Le Guen, directeur délégué aux contenus de la Fédération. Téléchargeable sur n'importe quel smartphone, elle permet d'appeler à tout moment et de lire, sans attendre, ce que dit l'interlocuteur. À long terme, la société compte étendre ses fonctionnalités aux appels d'urgence et aux appels entrants.

Miser sur l'interactivité

Ivès, entreprise grenobloise lancée en 2006, propose quant à elle un système d'aide auditive basé sur la reconnaissance vocale en audio large bande. La start-up vient de finaliser sa passerelle de communication web en temps réel, grâce à laquelle l'usager sourd peut contacter un interprète ou un sous-titreur via son PC, son ordinateur, sa tablette ou son téléphone. Un système de « visio-interprétation » permet de traduire une conversation entre un usager sourd et des entendants qui se trouvent dans la même pièce, tandis que le dispositif de relais téléphonique permet à l'usager de demander à un interprète d'appeler un numéro de téléphone à sa place.

Accès durable aux télécoms

Autre système novateur : la technologie « sans contact » de Sequeris, très investie dans la recherche, qui reçoit le Prix du jury. La société s'est spécialisée dans la détection de mouvement (2D ou 3D), immédiatement traduit en langue des signes. Un système désormais adapté aux ordinateurs et aux écrans de télévision.
L'accessibilité aux technologies de communication serait donc facilitée ? C'est en tout cas ce que laisse espérer la Fédération des télécoms, qui promet de relancer son groupe de travail accessibilité, géré par le CIH (Conseil interministériel au handicap). L'objectif : signer des partenariats de distribution pour que ces outils soient utilisés par de nombreux opérateurs. Un engagement qui permettrait, selon l'organisme, « d'inscrire une démarche de progrès durable » et « d'assurer un suivi de clientèle adapté ».

© bepsphoto / drubig-photo/ Fotolia

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches