Augmentation de l'AAH de 1,75% : la précarité demeure !

Augmentation de l'AAH de 1,75% : la précarité demeure !

Résumé : Plus 1.75 % pour l'AAH au 1er septembre 2013. Ridicule pour l'APF puisque son montant maintient toujours ses bénéficiaires en dessous du seuil de pauvreté. L'association continue d'exiger l'équivalent d'un SMIC brut !

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Après l'annonce de la revalorisation de l'AAH (Allocation adulte handicapé) de 1.75 % au 1er septembre 2013, la réaction des associations de personnes handicapées ne s'est pas fait attendre. Montant la première au créneau, l'Association des paralysés de France (APF) a aussitôt tenu à exprimer sa vive déception. Cette légère augmentation, la seule de l'année, porte en effet le montant de l'AAH à 790,18 € par mois. Aujourd'hui, malgré plusieurs mobilisations nationales avec le collectif « Ni pauvre, ni soumis », deux millions de personnes en situation de handicap ou atteintes de maladie invalidante vivent toujours largement sous le seuil de pauvreté. Selon l'APF, « En les maintenant sous ce seuil, le gouvernement cautionne une « double peine » : être en situation de handicap et/ou de maladie, et vivre toute sa vie dans une situation de grande précarité ! ».

Avec l'inflation : bénéfice zéro !

Et de poursuivre : « Après une augmentation de 25% durant le précédent quinquennat, cette très légère et unique progression pour 2013 ne constitue pas une augmentation concrète du pouvoir d'achat des personnes en situation de handicap ou malades ne pouvant pas ou plus travailler. En effet, l'inflation de 1,1% et les nombreux autres frais supplémentaires - forfait hospitalier, franchises médicales, fiscalisation des indemnités accident du travail, déremboursement de certains médicaments, hausse du coût des mutuelles - sont largement absorbés par cette hausse. »

Ressources personnes handicapées : un débat tabou ?

Par ailleurs, l'APF regrette que le sujet des ressources des personnes en situation de handicap (AAH mais aussi pensions d'invalidité et rentes versées à des personnes en situation de handicap), après avoir été passé sous silence lors de la Conférence nationale de lutte contre la pauvreté en décembre 2012, ne soit ni dans l'agenda du président de la République et du gouvernement, ni inscrit au programme du Comité interministériel du handicap à venir. Ainsi, l'APF demande au gouvernement de prendre en compte cette question dans le cadre de la loi de finances 2014 afin d'apporter une réponse durable aux personnes en situation de handicap ou malades vivant sous le seuil de pauvreté !

Un revenu égal au SMIC

L'APF revendique, depuis de nombreuses années, la création d'un revenu au moins égal au montant du SMIC brut et soumis à cotisations. Ce revenu doit être indépendant des ressources du conjoint, du concubin, de la personne avec laquelle un pacte civil de solidarité a été conclu ou encore des personnes vivant sous le même toit, et ce, quel que soit le lieu de vie (domicile propre, établissement, chez un tiers). L'APF demande donc au gouvernement de s'engager à inscrire cette question dans le cadre de la loi de finances 2014 et à apporter une solution durable au problème de précarité de ces citoyens.

Partager sur :

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 30-08-2013 par tangoche :
Créez une pétition sur le net !les médias ne manquerons pas de transmettre l'info..

Le 03-09-2013 par hrlyon :
il est inacceptable que les personnes handicapées soit dans l exclusion et la pauvrté et vivous une double peine suite à notre handicape moi je vis avec 393 AAH 180 RENTE ET DOIT PAYER LOYER DE 251 EURO alors que cela est du à 3 accidents trajet travailni assurance ni cpam ni mdph ne me font valoir mes droit c est pot de fer contre pot de terre et cela ne fait aucun trou ds les caisse car ils ont été payer par assurance voiture mais pas moi, du mal a me soigner pas de suivi por les personne qui on conflit avec emplyeur car la mien ne veut pas reconnaitre mon statut et me payer en consequence car j ai eu un accident avant la visite;on est seule les services sociaux ne nous ecoute meme pas et abuse de vulnérabilité c est inadmissible

Le 12-09-2013 par gene :
bonjour, je viens de lire tous les sujets, j'aimerais soulever un point qui à mon sens est très important,est ce qu'on pourrait me dire pourquoi une personne qui a travaillé et qui, arrivée à ses 60ans ne perçoit plus l'AAH parce qu'elle passe en régime retraite, elle est handicapée depuis la naissance, et à 60 elle ne serait plus handicapée, c'est quand même problématique ..est ce qu'un ministre pourrait étudier cette question..

Le 09-11-2013 par krys :
Je suis en total accord avec vous sur ce sujet, il m'est à moi aussi incompréhensible que l'on perde son "statut" d'handicapé et donc le bénéfice de l'AAH dès l'âge atteint de la retraite alors que les années cotisees lorsque l'on travaillait devraient s'ajouter tout simplement à notre allocation.

Le 27-11-2013 par renard :
J'ai découvert en 2005 que j'avais une maladie orpheline dégénératrice,la MDPH m'a reconnu qu'entre 50 et 79%,je ne peux plus conduire,personne pour faire mon ménage et mes courses .A part ma pension je n'ai droit à rien d'autre.Nous les cassés de la vie on fait comment pour essayer de vivre décemment.Je n'ai pas droit à l'épicerie sociale.Il faudrait bien que le gouvernement se bouge un peu pour Nous. L'augmentation de 1,75% ne fait pas tout .

Le 30-11-2013 par darkgleam :
Je ne suis pas en situation de retraite car je suis bien trop jeune encore, mais j'avoue que mon handicap est déjà très dur à combattre et que le faible montant de l'AAH me pénalise dans ma vie quotidienne. Je suis du même avis que l'article, l'AAH devrait être du montant du smic.

Le 03-01-2014 par veve82 :
je voudrez savoir se qui on la AHH nom pas droit aussi a une petite prime de fin année comme se qui on le rsa au autre on et aussi comme heu a une situation de pauvreté et un montant du SMIC en janvier comme tout le monde il faudrais que sa change tout sa pour 2014

Le 27-01-2014 par zak :
honteux a ce gouvernement il faut qu'il vive avec un handicap pour qu'il sent je donnerais n'importe quoi pour avoir ma santé comme auparavant mais helas pathologie a vie +dépression et se con de gouvernement se foute de nous j'ai la rage on doublement pénaliser

Le 12-02-2014 par angevie :
Je suis handicapée .Je touche AAH et petite rente CPAM.Je suis seule avec 2 enfants malgré petit rentes totales je dois payer logement .frais gaz électricité mutuelle .Je n'ai le droit à rien d'autres comme les personnes dans mon cas.!!!La fin du mois est ingérable malgré l'attention qu'on porte au budget!Je suis toujours en révolution car "handicapés" on ne fait pas partie de cette société. nos droits sont limités..aucuns avantages comme ceux qui ont rsa .La vie "d'handicapee" est déjà très lourde pour nous...CPAM ou certains organisme aanous demande tj de justifier... il manque tj un papier. on a déjà bp assez à faire entre les visites Dr.Je dirai au gouvernement, ouvrez les yeux acceptez "les handicapés " car nous faisons bien partis de cette société...Donnez nous plus de droits...Arrêtez de nous mettre de côté.Nous sommes français.Le société à déjà un regard sur nous très lourd alors AIDEZ NOUS!

Le 12-02-2014 par angevie :
Je suis handicapée .Je touche AAH et petite rente CPAM.Je suis seule avec 2 enfants malgré petit rentes totales je dois payer logement .frais gaz électricité mutuelle .Je n'ai le droit à rien d'autres comme les personnes dans mon cas.!!!La fin du mois est ingérable malgré l'attention qu'on porte au budget!Je suis toujours en révolution car "handicapés" on ne fait pas partie de cette société. nos droits sont limités..aucuns avantages comme ceux qui ont rsa .La vie "d'handicapee" est déjà très lourde pour nous...CPAM ou certains organisme aanous demande tj de justifier... il manque tj un papier. on a déjà bp assez à faire entre les visites Dr.Je dirai au gouvernement, ouvrez les yeux acceptez "les handicapés " car nous faisons bien partis de cette société...Donnez nous plus de droits...Arrêtez de nous mettre de côté.Nous sommes français.Le société à déjà un regard sur nous très lourd alors AIDEZ NOUS!

Le 15-02-2014 par madeline :
des droits des droits!mais l'aah cest quand meme 790 euros madame cest déja pas mal!au rsa ils ont moins.il faut arreter de toujours raler je me suis toujours contentée de peu et appris a me contenter de peu.jai un handicap psychique qui se voit pas mais qui est la..alors cessons les plaintes et lamentations.on doit etre considéré oui mais se battre aussi..a bon entendeur;il faut arreter de raler tout le temps!en france on es tpas les plus malheureux comme le chantait balavoine..

Le 15-02-2014 par madeline :
l'aah du montant du smic et puis quoi encore?je men contente moi!daccord on ades fragilités ou incapacités mais dites vous qil y a pire;Quand cessera ton de se plaindre!faut arreter la!et pourtant avec le vécu et les épreuves que jai eu je pourrai pleurer tous les jours et des fois je pleure mais je mecontente de 800 euros.faut pas exaggérer!le smic non mais attendez..

Le 17-07-2014 par bruno :
dans cinq je ne ferai plus las de mande je ne peux pas lutter contre le prix de la vie ni aah ni carte invalidite je prefere m en passe jjai honte d ertr francais

Soumettre un commentaire
Rappel : merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux... Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants.

Haut