Autisme France signe la convention pour l\'embauche d\'AVS.

Autisme France signe la convention pour l\'embauche d\'AVS.

Résumé : L'association Autisme France a signé avec le ministère de l'Education la convention-cadre qui lui permettra d'embaucher des auxiliaires de vie scolaire (AVS, accompagnant les enfants à l'école), arrivant en fin de contrat.

Par le

Réagissez à cet article !

PARIS, 2 déc 2009 (AFP) - Autisme France est la quatrième association depuis août à signer cette convention, qui permet aux associations signataires de reprendre des AVS en fin de contrats aidés.
La Fédération nationale des associations au service des élèves présentant une situation de handicap (Fnaseph), l'Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis (Unapei) et la Fédération générale des pupilles de l'enseignement public (FGPEP) l'avaient déjà signée avant elle.
Cette convention-cadre ouvre la voie aux 130 associations partenaires d'Autisme France pour signer ensuite localement des conventions de reprise d'AVS avec Autisme France et les inspections d'académie.
Contactée par l'AFP, Mireille Lemahieu, présidente d'Autisme France, a précisé que l'association était "en train d'évaluer" le nombre d'AVS qui pourraient en bénéficier.
Les associations de défense des droits des enfants handicapés n'avaient embauché fin octobre qu'une vingtaine d'AVS sur les 1.000 à 1.500 éligibles à une reprise.
Certaines, comme l'Association des paralysés de France (APF), refusent de signer la convention-cadre, voyant dans l'embauche d'AVS par les associations "un désengagement de l'Etat".
Pour Mireille Lemahieu, le système imaginé par le ministère pour reprendre ces personnels permet au contraire de "ne pas avoir d'interruption" dans le suivi de l'enfant par l'AVS.
ggy/jag/bma

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Partager sur :

Réagissez à cet article !  

Commentaires

Réagissez à cet article


Soumettre un commentaire
Rappel : merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux... Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants.

Haut