Le projet de loi sur le handicap 'ne peut être voté en l'état' (APF)

14 janvier 2004 • Par L'AFP pour Handicap.fr

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article
PARIS, 14 jan (AFP) - L'Association des paralysés de France (APF) a estimé, mercredi, que le projet de loi "sur l'égalité des droits et des chances des personnes handicapées", devant réformer la loi fondatrice de 1975, ne "peut être votée en l'état". Ce texte, porté par la secrétaire d'Etat aux personnes handicapées, Marie-Thérèse Boisseau, et présenté en Conseil des ministres le 28 janvier, "ne peut être voté en l'état si l'on veut que les personnes en situation de handicap puissent réellement participer à la vie de la société", indique l'APF dans un communiqué. La pièce maîtresse de ce texte sera la création d'un "droit à compensation", c'est-à-dire la prise en charge de "toutes les dépenses que peut avoir une personne du fait de son handicap et que n'a pas une personne valide", comme l'achat d'un fauteuil roulant, l'emploi d'une aide de vie, etc. Pour l'APF, "la compensation doit être accordée à toute personne en situation de handicap quel que soit son âge". L'APF insiste sur "la nécessité d'une nouvelle définition du handicap" qui, dans le projet actuel, "reste essentiellement médicale et ne prend pas suffisamment en compte l'aspect environnemental". L'Association des paralysés de France réaffirme par ailleurs "sa volonté de voir le revenu d'existence augmenter de façon à égaler à terme le SMIC". L'APF réitère enfin une de ses "demandes fortes" : "la mise en accessibilité des lieux recevant du public existants". Ce projet de loi constitue le deuxième volet du plan du Premier ministre sur la dépendance, après celui créant la Caisse nationale de solidarité abondé par la suppression d'un jour férié qui a été présenté mercredi en Conseil des ministres. mat/ed/bg [BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]
Partager sur :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.