Réactions au projet de réforme de l'assurance-maladie

21 mai 2004 • Par L'AFP pour Handicap.fr

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article
PARIS, 19 mai (AFP) - [BB]Collectif interassociatif sur la santé[EB], rassemblant notamment la Fnath (accidentés de la vie), l'APF (paralysés), AIDES, Ligue contre le cancer, Vaincre la mucoviscidose...: "Les usagers seront bien les victimes de la réforme. Selon le ministre de la Santé, les usagers seraient les seuls responsables des difficultés actuelles et le retour à l'équilibre tient tout entier dans les contraintes nouvelles qui vont peser sur eux. La politique du gouvernement se réduirait-elle à équilibrer les comptes en fouillant dans la poche de l'usager, sans rien faire de significatif pour une meilleure organisation du système de santé et pour une amélioration de sa qualité, à part un peu de gouvernance ? Les usagers (...) seront-ils associés à la réforme qui se prépare ? Apparemment non". - [BB]Familles Rurales[EB] "Familles Rurales accueille favorablement certaines mesures qui reposent sur un souci d'équilibre: contribution de l'Etat, augmentation du taux de la contribution sociale sur les sociétés, l'effort de solidarité des retraités imposables et la mise en place du dossier médical informatisé". Toutefois, l'organisation "redoute la mise en place de la franchise d'un euro par consultation. Outre la crainte qu'il faut avoir de son augmentation au fil du temps, cette franchise porte atteinte au principe d'universalité, fondement de la Sécurité sociale. La contribution de tous au travers des cotisations sociales et de la CSG doit garantir la couverture universelle de l'ensemble des assurés, quel que soit leur revenu et le nombre de personnes à charge. Pour Familles Rurales, il est préférable d'augmenter de 0,1% le taux de CSG (ce qui apporte le même financement, soit environ un milliard d'euros)." kp/mat/reb [BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]
Partager sur :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.