Rapport Briet-Jamet: le Syncass CFDT regrette des 'partis pris inquiétants'

16 juillet 2004 • Par

Thèmes :

PARIS, 15 juil 2004 (AFP) - Le Syncass-CFDT a regretté jeudi dans un communiqué le "parti-pris d'un rapport remis la semaine dernière au Premier ministre préconisant notamment le transfert de la prise en charge des personnes handicapées aux départements. Un rapport remis le 8 juillet à Jean-Pierre Raffarin préconise le transfert de la prise en charge des personnes handicapées aux départements pour passer d'un schéma d'attribution nationale et uniforme d'allocations à une logique de "compensation individualisée" des besoins. Il a été rédigé par Raoul Briet, conseiller-maître à la Cour des Comptes, et Pierre Jamet, directeur général des services du département du Rhône. Dans un communiqué, le syndicat des cadres de direction, médecins, dentistes et pharmaciens des établissements sanitaires et sociaux publics et privés CFDT (Syncass-CFDT) "considère que le choix de l'échelon départemental constitue une décision très discutable des pouvoirs publics, coûteuse et lourde et que les rapports ne suffisent pas à justifier". Les "choix" des auteurs ne relèvent "pas d'"un véritable argumentaire mais d'un parti pris", poursuit-il. "Il regrette" aussi la création, préconisée dans le rapport, d'une "Agence nationale de solidarité pour l'autonomie (Ansa)", voyant "là une remise en cause de l'unicité de l'assurance maladie et de ses principes fondateurs". "La création d'un risque concernant le handicap ou la maladie qui ne serait plus pris en charge dans le cadre de la protection sociale générale porte en lui les germe de la discrimination et le risque de voir des citoyens de seconde zone qui ne seraient plus indemnisés comme les autres", estime le Syncass-CFDT. kp/ed/ei [BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]
Partager sur :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.