Les exercices de biofeedback

13 août 2002 • Par JMM pour Handicap.fr

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article
C'une approche destinée à inverser "la non utilisation apprise". La thérapie du biofeedback utilise des enregistrements électriques de l'activité musculaire (EMG) pour un entraînement du mouvement volontaire du muscle. Dans toute session d'entraînement, un muscle montrera une gamme d'activité. Le but du biofeedback est d'apprendre à la personne à activer successivement un groupe de muscles, aux limites supérieures de cette gamme d'activité. Quand la personne y arrive, le critère est augmenté. Le biofeedback peut être utile pour rétablir une variété de fonctions motrices bien que quelques études montrent que le biofeedback ne soit pas supérieur à la kinésithérapie conventionnelle. Le biofeedback exige la présence de connexions et peut produire des améliorations motrices qui ne se généralisent pas à d'autres fonctions. Par exemple, un pianiste hémiplégique a utilisé le biofeedback pour améliorer sa capacité de jouer au point que l'on trouve qu'il joue mieux qu'avant sa blessure. Il ne peut cependant pas utiliser sa main pour écrire ou s'alimenter.
Partager sur :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.