Protestations contre la baisse des crédits des ateliers protégés

27 octobre 2004 • Par L'AFP pour Handicap.fr

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article
PARIS, 27 oct 2004 (AFP) - "A un moment où la loi est sur le point de consacrer la transformation de l'atelier protégé en +entreprise adaptée+, ce qui suppose un effort financier significatif de la part de l'Etat (...), le gouvernement propose au contraire une réduction des moyens actuels", dénoncent les associations (ANRH, APAJH, APF, GAP-UNETA et UNAPEI). Cette décision est "en totale contradiction avec les principes de la nouvelle loi (handicap, ndlr) et avec les orientations préconisées par le président de la République en matière d'insertion professionnelle des personnes handicapées, déplorent-elles. Les associations signataires demandent au gouvernement "de revoir sa copie" afin que les moyens financiers consacrés à l'accompagnement et au développement des ateliers protégés en 2005 "progressent a minima dans la même proportion que les effectifs et qu'il soit tenu compte de l'inflation". Pour les années à venir, elles jugent nécessaire "la programmation d'un plan pluriannuel de développement et d'accompagnement". [BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]
Partager sur :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.