La Halde donne raison à un sportif de haut niveau légèrement handicapé

7 novembre 2006 • Par

Thèmes :

PARIS, 6 nov 2006 (AFP) - [BC][EC]Titulaire d'une maîtrise en sciences et techniques des activités physiques et sportives (Staps), ce sportif, qui possède également "une qualification en secourisme", s'est vu refuser la participation au concours de recrutement des enseignants d'EPS. [BC][EC]Un problème au tympan l'empêche en effet de "plonger sous l'eau" or, pour passer ce concours, une "attestation au sauvetage aquatique" est requise. [BC][EC]Arguant du fait que cette exigence "constitue une discrimination indirecte", l'instance demande au ministre de l'Education nationale de "modifier le décret" du 17 juin 2004 portant sur l'attestation au sauvetage aquatique et de "procéder au réexamen du dossier du réclamant". [BC][EC]La Halde avait fait une recommandation en ce sens dès septembre 2005. [BC][EC]Mais,rappelle-t-elle dans son rapport, le ministre de l'Education nationale avait répondu que "l'obligation de posséder une qualification en sauvetage aquatique et en secourisme constitue une condition substantielle qui doit être remplie". [BC][EC]"Ce rapport a été publié à l'occasion d'une réclamation individuelle mais il vaut pour toute autre personne dans la même situation", a expliqué la Halde. Il s'agit, a-t-elle précisé, d'une demande d'"aménagement raisonnable" d'un texte qui ouvre la voie à des discriminations. [BC][EC]Ce rapport est seulement le deuxième du genre établi par la Halde, a-t-elle précisé à l'AFP. Le premier, en date du 25 mai 2006, réclamait le rééquilibrage entre les hommes et les femmes des pensions de reversions des clercs et employés de notaires. lum/sst/fa [BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».[EI]
Partager sur :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.