Le gouvernement va présenter son plan sur l'autisme en mars

30 janvier 2008 • Par L'AFP pour Handicap.fr

Thèmes :

Commentaires9 Réagissez à cet article

PARIS, 30 jan 2008 (AFP) -
"La politique du gouvernement de prise en charge de l'autisme va se déployer en trois directions", a précisé la ministre lors des questions d'actualité.
"Nous allons, avec mon collègue (ministre du Travail) Xavier Bertrand, début mars présenter un plan autisme qui va se développer selon plusieurs axes: le dépistage, les bonnes pratiques de soin, la scolarité et l'augmentation des places en établissements médicaux sociaux", a-t-elle détaillé.

"Dans le secteur de la psychiatrie, qui coagule 8 milliards d'euros, nous avons décidé d'un effort extrêmement important grâce au plan de santé mentale qui consacre beaucoup de crédits à la modernisation des établissements et des équipes: 287,5 millions d'euros pour les équipes, 188 millions pour la formation et plus de 750 millions pour la modernisation des structures", a ajouté Mme Bachelot, reconnaissant que "nombre de malades autistes sont pris en charge dans des conditions inadaptées.

"Troisième volet extrêmement important: le droit des malades. Nous réexaminerons au cours de cette année la loi du 27 juin 1990 dédiée au droit des malades pour mieux assurer leurs droits", a ajouté Mme Bachelot.

"Elle s'appelle Sabine", un documentaire réalisé par Sandrine Bonnaire sorti mercredi sur les écrans met en lumière les problèmes liés à la prise en charge de cette maladie: l'actrice a filmé sa soeur autiste, dont l'état s'est dégradé après cinq ans d'internement psychiatrique.

En France, le débat est toujours vif sur le mode d'accueil des jeunes autistes. Les tenants des méthodes "comportementales" et de la scolarisation en milieu ordinaire des enfants autistes critiquent notamment une trop grande "psychiatrisation" de la maladie.

cca/jba/sh

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».

 

Partager sur :

Commentaires9 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
9 commentaires









Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.