Handicap : l'après conférence nationale

Le 10 juin dernier, l'intervention de Nicolas Sarkozy lors de la conférence nationale sur le handicap a suscité réactions et questions.Le point sur la crédibilité des mesures évoquées avec Valérie Letard, secrétaire d'Etat chargée de la soli

24 juin 2008 • Par Valérie Letard, Secrétaire d'Etat en charge de la Solidarité

Thèmes :

Commentaires19 Réagissez à cet article

Handicap.fr : Suite à l'intervention de Nicolas Sarkozy le 10 juin dernier lors de la première conférence nationale sur le handicap, quelles ont été les réactions du milieu du handicap, notamment des différentes associations ?

Valérie Letard : Déjà, je me félicite du bon déroulement de l'ensemble de la conférence. Nous avions fait le pari d'y associer le plus largement possible les acteurs du monde du handicap, et ce dès les réunions préparatoires, et le pari a été tenu. Le jour de la conférence pour les tables rondes, une place privilégiée a été accordée à des témoins du quotidien, aux associations, aux entreprises et aux politiques afin que chacun s'exprime pleinement parce que le handicap c'est l'affaire de tous.
Les associations dans leur grande majorité ont su reconnaître la détermination et le dynamisme avec lequel le Président de la République traite le sujet du handicap. Certaines sont sceptiques, non pas sur les mesures elles-mêmes, mais sur leur mise en place. Mon rôle est précisément celui-ci, après m'être battue pour que ces mesures puissent exister maintenant, je suis là, en tant que secrétaire d'Etat en charge de la solidarité, pour garantir leur mise en oeuvre.

H : L'une des mesures phare, c'est la création de 50 000 places en 5 ans pour l'accueil des personnes handicapées ? Cette promesse parait à chacun de nous totalement illusoire... Et combien de places étaient créées par an jusqu'à maintenant ?

VL : Il ne s'agit pas simplement d'une promesse, mais d'un engagement très ferme, assorti des moyens financiers correspondants. Ce sont 1,5 milliard d'euros qui seront mobilisés dans les cadres des prochaines lois de finances et lois de financement de la sécurité sociale pour y parvenir. Par comparaison, ce sont 21 900 places qui ont été financées entre 2005 et 2007.

Nous savons bien sûr qu'il ne suffit pas prévoir les financements : il faut aussi que les places soient construites, et pour cela, il faut que des projets soient déposés. Et bien, c'est déjà le cas ! En effet, ce plan de création de places a été calibré précisément à partir des projets d'ores et déjà enregistrés par les services déconcentrés et inscrits dans leur programmation financière. De plus, pour réduire les délais de construction, nous mobilisons les aides à l'investissement qui sont versées par la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie. Au total, le Gouvernement s'engage à ce que les 50 000 places annoncées soient engagées d'ici 2012 et que 30 000 d'entre elles soient réellement ouvertes au public d'ici cette même date.

H : Se pose également le problème de la gestion des dossiers avec des MDPH qui croulent sous les demandes et ne sont pas en mesure de tenir les délais (dixit le Médiateur de la République).

VL : Les maisons départementales des personnes handicapées ont été créées grâce à la loi du 11 février 2005 et constituent une avancée indéniable pour le travail que nous voulons mener sur l'accompagnement des personnes handicapées. Elles se sont structurées extrêmement rapidement et sans rupture de droit pour les usagers. Cependant, je veux bien le reconnaître, on relève une difficulté de fonctionnement au niveau de dossiers en attente.
La raison de ce retard est connue et analysée. Ces dossiers sont bien souvent hérités des anciennes commissions départementales spéciales, commissions techniques d'orientation et de reclassement professionnel qui viennent s'ajouter aux nouveaux dossiers. Ce qui est important, c'est que nous en sommes conscients et que nous avons pris des mesures immédiates, comme par exemple simplifier les modalités de traitement des demandes et une meilleure formation des personnels pour faire plus vite mais aussi toujours mieux.

Lire la suite de l'interview:
http://informations.handicap.fr/art-editorial-1.2.0.0-2605.php

Partager sur :

Commentaires19 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
19 commentaires



















Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.