Précarité: les auxiliaires de vie scolaire protestent

28 août 2008 • Par L'AFP pour Handicap.fr

Thèmes :

Commentaires12 Réagissez à cet article

PARIS, 28 août 2008 (AFP) -
L'Unaïsse, association d'auxiliaires de vie scolaire créée voici un an, dont la démarche est soutenue par plusieurs syndicats de l'enseignement (Sgen-CFDT, SNUIpp-FSU, etc.) et des associations (Fnaseph, APF, etc.) demande une professionnalisation des AVS, aujourd'hui "personnel précarisé, jetable, et sans aucune perspective d'avenir".
"Certains d'entre nous exercent depuis presque dix ans, sous le statut d'emplois-jeunes puis d'assistant d'éducation ou de CAE et CAV (emplois aidés, ndlr), statuts encore plus précaires", explique l'Unaïsse.
L'association proteste aussi contre la formation insuffisante des AVS.
"Est-il légitime de parler de +personnel compétent+ quand celui-ci n'est pas formé aux missions qui lui incombent, vit en-dessous du seuil de pauvreté (mi-temps imposé rémunéré 530 euros par mois), n'a pas de soutien institutionnel, ni de connaissance précise sur le handicap avant la prise de fonction", interroge-t-elle.
"La quantité ne peut remplacer l'évaluation qualitative", dit l'association, qui reconnaît que le nombre d'enfants handicapés scolarisés augmente, conformément à la loi Handicap 2005, mais craint que la "qualité du service" ne suive pas.
D'ici un an, rappelle l'association, "les premiers AVS recrutés en 2003 sous contrat d'assistant d'éducation vont devoir quitter leur fonction alors qu'ils ont capitalisé des compétences", et ceci "sans aucune perspective", et au détriment des élèves "livrés à d'éternels débutants".
Quelque 22.000 AVS accompagnent pour cette rentrée les enfants handicapés, dont près de 20.000 individuellement, pour moitié assistants d'éducation dépendant de l'Education nationale, dont les contrats ne peuvent dépasser 6 ans, pour l'autre moitié emplois aidés (CAE ou contrat d'avenir), de deux ans maximum.
mv/jba/D

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».

 

Partager sur :

Commentaires12 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
12 commentaires












Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.