Jamel Debbouze avec l'Agefiph pour promouvoir l'emploi

Le Fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées a présenté une campagne publicitaire de 5 millions d'euros sur 2 ans,avec le comédien Jamel Debbouze, pour inciter les patrons de petites entreprises à embaucher des personnes hand

9 mars 2009 • Par

Thèmes :

PARIS, 9 mars 2009 (AFP) -
Le premier spot, qui sera diffusé sur toutes les chaînes dès le 16 mars, ironise sur les entreprises ignorant les financements disponibles pour rendre accessible un poste de travail. Le second vante les milliers de formations professionnelles spécifiques auxquelles les personnes handicapées ont droit.
Deux vagues d'annonces dans la presse écrite, en mars et novembre, ainsi qu'un site web, viseront plus particulièrement 125.000 décideurs économiques susceptibles d'utiliser ces services.
L'Agefiph a soutenu en 2008 "24.000 embauches, 80.000 formations et 3.000 créations d'entreprise", a scandé son président Tanguy du Chéné.
"Ces services ne sont pas assez connus", a renchéri Jamel Debbouze.
"J'ai la chance de faire maintenant un métier où je n'ai plus besoin de mon bras" handicapé, a expliqué le comédien, en évoquant les difficultés rencontrées dans un premier emploi, dans le commerce, après un BEP de vente.
La loi de 2005 prévoit qu'à compter du 1er janvier 2010, les entreprises n'employant pas 6% de travailleurs handicapés devront verser à l'Agefiph une contribution allant jusqu'à 1.500 fois le Smic horaire par salarié manquant.
nth/abx/bma

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».

Partager sur :

Commentaires9 Réagissez à cet article

Thèmes :

 
9 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.