Robin et la montagne sacrée de la confrérie d'Hippocrate...

Robin, 14 ans à peine, est touché par la foudre pendant une sortie scolaire le 29 mars 2007 à Trets (13). Donné pour mort dans un premier temps, il a survécu à cet incroyable et unique coup de foudre entendu à plus de 20 km.

29 avril 2013 • Par Robin, touché à 14 ans par la foudre pendant une sortie scolaire en mars 2007 à Trets (13).

Thèmes :

Commentaires7 Réagissez à cet article
Illustration article

Robin, 14 ans à peine, est touché par la foudre pendant une sortie scolaire le 29 mars 2007 à Trets (13). Donné pour mort dans un premier temps, il a survécu à cet incroyable et unique coup de foudre entendu à plus de 20 km.
Après nous avoir demandé de le débrancher, de l'achever, car il avait « le cerveau grillé » avec aucune possibilité de sortie de coma ou de réactions neurologiques ou bien même de respirer seul, selon les médecins de La Timone et après notre refus, nous nous sommes retrouvés confrontés à la montagne sacrée de la confrérie d'Hippocrate.

La foudre, est quelque chose d'incroyable et tellement mal connue. Nous savons nous préserver de la foudre, mais comment soigne-t-on les séquelles gravissimes d'un choc de foudre ? Pas de littérature ou vraiment très peu. De nos jours, les personnes, qui sont avant tout des êtres humains, sont référencés, encasés comme des objets selon leurs pathologies pour des raisons bassement budgétaires.
La fulguration et ses conséquences ne bénéficient malheureusement pas de case, et nous sommes confrontés à ce mur, entrainant un immobilisme médical, et parfois même de la mauvaise foi de la part de certains.

Aujourd'hui, qui fait le plus de mal à notre enfant, la foudre ou les médecins ? Nous décrivons, dans notre livre, « Robin le jour où le ciel se déchira » aux Editions Jacob-Duvernet, tout le calvaire de notre fils Robin qui se bat pour vivre depuis maintenant 6 ans dans d'immenses souffrances, en progressant uniquement avec notre aide ; il tient debout maintenant, respire seul, réagit aux blagues etc...
On nous parle souvent de son handicap par commodité, pour l'instant je parlerai de manque de soin puisqu'il continue de progresser, mais pourtant, il a quand même un handicap grave, le monde médical. On pourrait croire en notre dégoût de ce monde médical. Non, la France compte probablement les meilleurs médecins au monde et probablement le meilleur système de santé au monde aussi, néanmoins, certains devraient être plus humbles face à la vie, ne pas se prendre pour des Nostradamus ou des Dieux qu'ils ne sont pas et surtout ne pas confondre leur serment d'Hippocrate avec leur relevé de compte bancaire.

Notre fils ne bénéficiant pas de soins en relation et en volume avec sa pathologie unique au monde, et ce depuis 6 ans, j'ai donc récemment interpelé Monsieur François Hollande pour qu'il se saisisse de son dossier et qu'enfin Robin ait les soins auxquels il a droit.
Un Etat qui prétend assurer la Liberté aux Hommes, doit commencer par leur garantir l'Existence, disait Léon Blum. Un homme ou une femme, malade, handicapé, blessé, à le droit de se faire soigner sans préjugé, ni restriction budgétaire et avec humanité. Il a le droit au respect de sa personne qui est unique et remarquable dans sa complexité.


Bruno RICHARD
Association Robin Richard
http://asso.robinrichard.free.fr

Partager sur :

Commentaires7 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
7 commentaires







Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.