Retraites personnes handicapés: réaction du CDH

13 mai 2003 • Par L'AFP pour Handicap.fr

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article
PARIS, 12 mai (AFP) - Le Collectif des démocrates handicapés (CDH) s'est étonné lundi du "silence assourdissant" du gouvernement et des organisations syndicales sur la retraite anticipée des handicapés, jugeant "inadmissible" d'obliger une personnes handicapée à travailler 40 ans. "Alors que l'on aborde la pénibilité de certains métiers, le gouvernement, les organisations politiques, syndicales, patronales, familiales, associatives et les entreprises ont totalement occulté dans leurs communications la situation des personnes handicapées", souligne le CDH dans un communiqué publié à la veille des manifestations nationales de mardi. Le Collectif, qui entend représenter politiquement les quelque cinq millions de handicapés français, dénonce "les risques d'une réforme "handiphobe" du système des retraites" et appelle à une "solidarité" pour permettre à ceux qui ont les plus grandes difficultés à travailler de cesser leur activité plus tôt. "Obliger une personne handicapée à travailler 40 ans est une pratique inadmissible car elle pénalise l'ensemble du parcours professionnel", estime le CDH, un mouvement politique créé en décembre 2000. sc/abx/abl [BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]
Partager sur :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.