Handicapés-sondage

4 juin 2003 • Par L'AFP pour Handicap.fr

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article
PARIS, 4 juin (AFP) - Les trois quarts des Français se disent prêts à donner l'équivalent financier d'une journée de travail pour améliorer la situation des handicapés, selon un sondage IFOP pour l'Association des paralysés de France, France-Info et l'hebdomadaire La Vie à paraître jeudi. Une écrasante majorité de Français (85%)se "sent personnellement concernée par la situation des personnes handicapées en France". 15% disent au contraire qu'ils ne se sentent pas concernés, selon ce même sondage. Pour près des deux tiers des personnes interrogées (64%), la situation "s'est améliorée" s'agissant de l'accès des personnes handicapées aux lieux publics (mairies, hôpitaux,...). L'accès aux loisirs est considéré comme plus facile aujourd'hui pour presque un Français sur deux (49%). Une part sensiblement égale (48%) voit une amélioration pour l'accès des handicapés aux commerces, pharmacies, et banques. 41% pensent de même pour l'accès aux transports en commun. Enfin, 36% pensent que l'accès à l'emploi est plus aisé aujourd'hui. Appelés à choisir parmi plusieurs mesures visant à améliorer la situation des handicapés, 80% préconisent "une répartition plus importante des impôts en faveur des personnes handicapées". 75% se disent prêts à donner l'équivalent financier d'une journée de travail et 51%préfèrent "l'instauration d'une taxe spéciale d'aide aux handicapés, du type vignette automobile". Sondage réalisé les 27 et 28 février auprès d'un échantillon de 1004 personnes représentatives de la population française âgée de 15 ans et plus. dv/fa/ds [BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]
Partager sur :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.