Visages et paysages de l'Ain (1850-1900)

Exposition au Monastère royal de Brou du 6 décembre 2003 au 14 mars 2004...

20 novembre 2003 • Par

Thèmes :

[B1]Visages et paysages de l'Ain (1850-1900)[E1] [B2]Exposition au Monastère royal de Brou du 6 décembre 2003 au 14 mars 2004[E2] 1850 : A l'heure où Barbizon en Ile-de-France est le rendez-vous des peintres et des promeneurs, des peintres de la région lyonnaise créent plusieurs capitales artistiques à l'est de Lyon dont Rossillon (dans l'Ain). En commun avec les peintres de Barbizon, les peintres de l'Ain aiment une nature plutôt rustique et qui, à leurs yeux, est restée sauvage et pure ; ils affectionnent leur terroir et [BB]De 1850 au début du 20ème siècle, les trois régions au centre desquelles se trouve Bourg-en-Bresse (la Dombes, la Bresse et le Bugey), constituent une source d'inspiration fondamentale pour nombre d'artistes dont certains vont s'installer définitivement dans le département. On assiste alors au foisonnement d'un groupe d'artistes (Horace Fonville, Henri Bidault, Antony Viot, Léon Dallemagne...) qui, sans former une "école de peinture" officielle, ont une activité picturale basée sur de nombreux points communs dont le principal est d'avoir la même source d'inspiration : les paysages de l'Ain.[EB]cherchent à l'exprimer en peinture. A partir du travail sur le motif, ils aspirent à rendre non seulement la réalité topographique d'un vallon, d'un bras de rivière ou d'un chemin boisé, mais aussi l'exactitude de cet univers naturel. Enfin, les peintres de l'Ain ont produit nombre de vues panoramiques, des paysages s'étirant à perte de vue, comportant à l'arrière plan des massifs montagneux évoquant les contreforts du Jura ou les montagnes du Bugey. L'exposition présentera cette école de paysage ainsi que l'ensemble des portraits que nous conservons, qui dépeignent pour partie les différents acteurs, artistes ou collectionneurs, ayant favorisé le développement de cette école. Constituée uniquement d'œuvres appartenant au Musée de Brou mais dont la majeure partie n'a pas été présentée au public depuis de nombreuses années, cette exposition marque le souhait de réévaluer la peinture régionale. [BB]Monastère royal de Brou - 63, boulevard de Brou - 01000 Bourg-en-Bresse - tél. 04 74 22 83 83 Horaires :[EB] 9h-12h et 14h-17h, tous les jours sauf le 25 décembre et le 1er janvier [BB]Visites guidées[EB] * Pour les individuels et les familles : dimanche 4 janvier à 15h : 3,70 € * Pour les groupes : 3,20 € par personne, dates et horaires à déterminer avec le Service des Publics [BB]Droits d'entrée[EB] [BI]- L'entrée donne droit à la visite de l'ensemble du monastère royal de Brou : exposition temporaire, musée, église et cloîtres.[EI] Plein tarif : 6,10 € Tarif réduit : 4,10 € (personnel de la Mairie de Bourg, jeunes de 18 à 25 ans, familles nombreuses) Tarif groupe : 5,10 € par personne Gratuit : jeunes de moins de 18 ans, chômeurs [BB]L'entrée est gratuite pour tous les dimanches 7 décembre, 4 janvier, 1er février et 3 mars.[EB]
Partager sur :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.