Remaniement : Damien Abad écarté du gouvernement

20 mai 2022, Damien Abad nommé ministre des Solidarités, de l'autonomie et des personnes handicapées. Mais après un début de mandat entaché par des affaires de violences sexuelles et une enquête pour tentative de viol, il est écarté du remaniement.

• Par

Thèmes :

Commentaires11 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

DERNIERE MINUTE DU 4 JUILLET 2022
Damien Abad ne fera pas partie du nouveau gouvernement. Le ministre des Solidarités, de l'autonomie et des personnes handicapées, visé par une enquête pour tentative de viol (article en lien ci-dessous), a été écarté du pouvoir. C'est Jean-Christophe Combe, patron de la Croix-rouge française, qui le remplace à cette fonction tandis que Geneviève Darrieussecq est nommée ministre déléguée aux Personnes handicapées (article en lien ci-dessous).

ARTICLE INITIAL DU 20 MAI 2022
Fin du suspense ! La première ministre Elisabeth Borne avait prévenu, elle voulait prendre le « temps nécessaire » pour former son gouvernement. Il lui aura fallu quatre jours. Le 20 mai 2022, elle lève le voile sur la team 2022-2027. Du côté du handicap, c'est Damien Abad qui succède à Sophie Cluzel. L'ancien député de l'Ain de 42 ans est nommé ministre des Solidarités, de l'autonomie et des personnes handicapées. Une nouvelle émancipation pour cette question qui concerne 12 millions de Français, passant d'un secrétariat d'Etat sous la tutelle du ministère de la Santé à un secrétariat d'Etat rattaché au Premier ministre et désormais un ministère de « plein exercice », répondant ainsi à une revendication du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH) (article en lien ci-dessous).

Augmenter le pouvoir d'achat !

Le Collectif handicaps se félicite également de la création de ce ministère. « Cette nomination ne devra pour autant pas empêcher l'ensemble des ministres d'intégrer pleinement l'amélioration de la vie quotidienne des personnes handicapées dans leur politique », alerte-t-il. D'autre part, le collectif demande que le chantier de la 5e branche Autonomie soit une priorité de ce quinquennat pour en assurer le financement et développer de nouveaux droits pour les personnes en situation de handicap, âgées, et leurs proches aidants, notamment via la création d'une prestation universelle d'autonomie. Autre priorité : augmenter le pouvoir d'achat de ce public, dont une large partie vit en dessous du seuil de pauvreté, « même avec une Allocation adulte handicapé à taux plein et ce, tout particulièrement dans un contexte inflationniste ».

Premier élu avec un handicap (visible) à l'Assemblée

Des attentes que Damien Abad compte bien examiner de près durant son mandat. « Très honoré d'être appelé à servir la France auprès d'Emmanuel Macron et d'Elisabeth Borne. Dépasser les clivages pour changer la vie de millions de Français : c'est le sens de mon engagement et j'y consacrerai toute mon énergie en tant que ministre des Solidarités », a-t-il réagi sur Twitter. Atteint d'une arthrogrypose, une maladie rare qui bloque ses articulations et réduit sa mobilité, il avait été, en 2012, le premier élu en situation de handicap à siéger à l'Assemblée, prévenant d'emblée que son engagement politique n'était « pas lié à (s)on handicap » qui n'est « ni un frein ni un moteur ».

Scission avec le groupe LR

Petit-fils de mineur né le 5 avril 1980 à Nîmes (Gard), Damien Abad dit avoir livré son « premier combat » pour être « scolarisé dans une école 'normale' avec les autres ». Diplômé de Sciences Po, il a ensuite été président des Jeunes Centristes avant d'être élu plus jeune eurodéputé français en 2009. Soutien de Bruno Le Maire lors de la primaire de 2016 avant la présidentielle, il a ensuite fait campagne pour François Fillon, dans le camp des Républicains (LR), sans démissionner de son équipe contrairement à d'autres. En 2019, il accède confortablement à la tête du groupe LR, soutenu par 64 parlementaires sur 104. Il affiche alors sa volonté de « rassembler » les « 104 PME » que constituent les députés LR, et de montrer que le groupe est aussi une « force de proposition qui peut incarner l'alternance » (son parcours complet dans l'article en lien ci-dessous).

Un parti au sein duquel il ne se « reconnaît plus » aujourd'hui. En effet, la veille du remaniement, le 19 mai 2022, Damien Abad annonce, dans les colonnes du Figaro, quitter sa fonction de président du groupe LR à l'Assemblée nationale « dans un souci de clarté, de cohérence et de responsabilité », choisissant également de se mettre en congé de son parti. Il trouve également « regrettable » que certains dans sa famille « fassent d'Emmanuel Macron l'adversaire numéro un ».

Le nouveau gouvernement au complet

Brigitte Bourguignon, ex ministre de l'Autonomie, est quant à elle reconduite en tant que ministre de la Santé et de la prévention. Voici la liste des 17 ministres, 6 ministres délégués et 4 secrétaires d'Etat du gouvernement Borne.

Ministres
Economie, finances et souveraineté industrielle et numérique : Bruno Le Maire
Intérieur : Gérald Darmanin
Europe et Affaires étrangères : Catherine Colonna
Garde des sceaux, Justice : Eric Dupond-Moretti
Transition écologique et cohésion des territoires : Amélie de Montchalin
Education nationale et de la jeunesse : Pap Ndiaye
Armées : Sébastien Lecornu
Santé et prévention : Brigitte Bourguignon
Travail, plein emploi et insertion : Olivier Dussopt
Solidarités, de l'autonomie et des personnes handicapées : Damien Abad
Enseignement supérieur et recherche : Sylvie Retailleau
Agriculture et souveraineté alimentaire : Marc Fesneau
Transformation et fonction publique : Stanislas Guerini
Outre-mer : Yaël Braun-Pivet
Culture : Rima Abdul Malak
Transition énergétique : Agnès Pannier-Runacher
Sports et Jeux olympiques et paralympiques : Amélie Oudéa-Castéra  

Ministres délégués
- Auprès de la Première ministre :
Chargé des Relations avec le Parlement et de la vie démocratique : Olivier Véran
Chargée de l'Egalité entre les Femmes et les hommes, diversité et égalité des chances : Isabelle Rome
- Auprès du ministre de l'Economie, des finances et de la souveraineté industrielle et numérique :
Chargé des Comptes publics : Gabriel Attal
- Auprès du ministre de l'Intérieur et ministre de l'Intérieur et de la ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires :
Chargé des Collectivités territoriales : Christophe Béchu
- Après de la ministre de l'Europe et des Affaires étrangères :
Chargé du Commerce extérieur et de l'Attractivité : Franck Riester
Chargé de l'Europe : Clément Beaune

Secrétaires d'Etat
- Auprès de la Première ministre :
Porte-parole : Olivia Grégoire
Mer : Justine Bénin
Enfance : Charlotte Caubel
- Auprès de la ministre de l'Europe et des Affaires étrangères :
Développement, de la Francophonie et des Partenariats internationaux : Chrysoula Zacharopoulou 

© Instagram Damien_Abad

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires11 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
11 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.