Bientôt un fauteuil roulant tout terrain révolutionnaire ?

Un prototype de kit qui permet de transformer un fauteuil roulant manuel en électrique pour franchir des obstacles a été conçu par un chercheur de l'université de Valenciennes.Facile à utiliser, économique, il pourrait être commercialisé en 2015

31 août 2014 • Par

Thèmes :


Voir la vidéo Franchissement E Nomad

Les dénivelés, les passages en terre, le sable ne lui font pas peur… C'est un tout nouveau fauteuil roulant, encore expérimental, développé par un ingénieur de l'Université de Valenciennes, Sami Mohammad. Chercheur au sein du Laboratoire d'automatique, de mécanique et d'informatique industrielle et humaine (LAMIH) qui a fait du handicap et de la mobilité l'un de ses axes importants depuis plusieurs années, il a mis au point un kit transformant un fauteuil roulant manuel en électrique afin de limiter la fatigue de l'usager et lui permettre de franchir la plupart des obstacles.

Tout électrique, plus d'activité physique

Son idée est née du constat que, face aux difficultés des activités quotidiennes auxquelles sont confrontées les personnes circulant en fauteuil roulant manuel (FRM), nombre d'entre elles se voient dans l'obligation d'y renoncer, lui préférant un modèle électrique (FTE), piloté par joystick. Or ce choix n'est pas sans conséquence puisqu'il correspond en général à l'arrêt quasi-total de toute activité physique. Mais avant de céder à un choix aussi radical, il est également possible d'équiper un FRM classique d'un kit de motorisation électrique additionnel. Une solution efficace et surtout plus économique !

Les limites des systèmes existants

L'utilisateur est alors assisté par un moteur électrique mais seulement lorsqu'il en ressent le besoin ; une propulsion « hybride », à la fois humaine et électrique qui élargit son champ d'action tout en préservant une partie de son activité physique. Les quelques systèmes existants présentent toutefois des limites : l'obligation d'utiliser ses deux mains pour la propulsion, la défiance devant les longs trajets de peur de ne pas avoir la force suffisante pour revenir malgré l'assistance, le manque de souplesse dans le réglage du niveau d'assistance, notamment en fonction des besoins (fatigue, conditions de roulage…), et le peu d'adaptabilité car, si l'état de santé de l'usager se dégrade, il devra changer son fauteuil alors qu'il n'a droit à un remboursement que tous les cinq ans.

4 fauteuils en 1 !

Sami a donc conçu AutoNomade. Ce prototype entre dans la catégorie de ces kits additionnels, en proposant un système de propulsion, véritable « 4 en 1 », pour tout fauteuil manuel. Selon ses besoins et ses activités, par exemple franchir du gravier, des petites bordures de trottoir ou de l'herbe, l'utilisateur peut choisir entre quatre niveaux d'assistance : une propulsion manuelle avec un kit très allégé, une propulsion aidée électriquement (il choisit et modifie de façon naturelle et en temps réel le niveau d'assistance électrique entre 0% (FRM) et 100% (FTE)), un mode FTE pour guider son fauteuil à l'aide d'un joystick et, enfin, un mode innovant qui lui permet de franchir des obstacles plus délicats (voir vidéo ci-dessous). Dans cette dernière configuration, le fauteuil se positionne en mode « deux roues », bascule et se stabilise sur ses roues arrière à la manière d'un « segway », guidé par joystick.

En production dès 2015 ?

Son concepteur ne voit que des avantages à ce prototype de kit polyvalent. Pour passer d'un mode à l'autre, pas besoin de solliciter un spécialiste. Il est économique puisqu'il n'oblige pas à changer de fauteuil. Il est aussi léger et beaucoup moins onéreux que les fauteuils spécifiques. La prometteuse start-up AutoNomade, à l'origine de ce concept, hébergée par Eurosanté, un incubateur d'entreprises innovantes, et soutenue par Transvalley, a déjà déposé ses brevets d'invention. Un projet talentueux qui a su réduire la région Nord-Pas-de-Calais qui lui a accordé un financement. L'invention de Sami Mohammad a par ailleurs été distinguée lors du concours national 2013 d'aide à la création d'entreprises de technologie innovante lancé par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche. Une mise en production est prévue dès le premier semestre 2015 ! Qui plus est, ce kit pourrait créer une dizaine d'emplois d'ici trois ans.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires10 Réagissez à cet article

Thèmes :

10 commentaires










Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.