AAH 1er avril 2024 : la barre des 1 000 euros franchie?

1 016 euros à taux plein, ce pourrait être le montant de l'AAH à compter du 1er avril 2024. Le ministre de l'Economie annonce en effet une hausse des minima sociaux de 4,6 %. Mais l'AAH resterait encore 100 euros en-deçà du seuil de pauvreté.

• Par

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Billets

DERNIERE MINUTE DU 18 OCTOBRE 2023
Et pour les pensionnés d'invalidité, ont questionné certains de nos lecteurs ? Interrogé par handicap.fr, le cabinet de la ministre déléguée aux Personnes handicapées fait savoir qu'ils pourront également bénéficier de la revalorisation annoncée, qui devrait être « environ de 4,6% », à compter du 1er avril 2024.

ARTICLE INITIAL DU 11 OCTOBRE 2023
Le 1er avril, comme chaque année, c'est la revalorisation, en fonction de l'inflation, des minima sociaux (RSA, prime d'activité, allocations familiales…), et donc de l'Allocation adulte handicapé (AAH). En 2024, elle pourrait pour la première fois franchir la barre, symbolique, des 1 000 euros (par mois, à taux plein, pour une personne seule) ! 1 016 euros exactement, contre 971,37 euros depuis le 1er avril 2023. C'est dans un post sur X daté du 27 septembre, confirmant une révélation faite au Parisien, que Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, annonçait cette hausse "de l'ordre de 4,6 %". Ajoutant : "Nous protégeons les Français contre l'inflation" qui devrait être de à 5 % en 2023, selon les prévisions de l'Insee. Cette augmentation concerne également, dans le champ du handicap, l'Allocation d'éducation de l'enfant handicapé (AEEH) et l'Allocation journalière du proche aidant (AJPA). 

Des dépenses intenables pour les départements ?

La dernière revalorisation de l'AAH date du 1er avril 2023, passant de 956,65 à 971,37 euros par mois, soit une hausse de 1,6 %. Il faut maintenant attendre que le projet de loi de finances 2024 actuellement en discussion à l'Assemblée nationale soit voté… Or certains départements alertent sur le poids de ces nouvelles dépenses sur leur budget, mentionnant notamment l'enveloppe déjà conséquente du RSA (revenu de solidarité active). "La situation est simple : nous ne les avons pas !, explique par exemple sur X, le président du Nord. L'État nous impose des dépenses mais ne les compense pas, c'est un scandale."

En dessous du seuil de pauvreté

Pas assez pour le Collectif handicaps, qui réunit une cinquantaine d'associations, pour qui « beaucoup reste encore à faire pour garantir à toutes les personnes en situation de handicap un niveau de vie digne ». Victoire historique, la déconjugalisation de l'AAH, est entrée en vigueur le 1er octobre 2023 mais il appelle à aller plus loin via un « chantier de réformes nécessaires à l'indépendance financière des personnes handicapées », avec urgence de « revaloriser l'AAH au-dessus du seuil de pauvreté ». Le CNCPH vote à son tour une motion en janvier 2023 pour qu'elle soit « portée à ce seuil » (60 % du revenu median), évalué en France à 1 102 euros pour une personne seule (chiffre 2019), et « réévaluée chaque année en fonction du seuil de pauvreté tel que calculé par l'Insee ».

Les montants de l'AAH depuis 2018

  • 2018, avril : 819 euros
  • 2018, novembre : 860
  • 2019, novembre : 900
  • 2020, avril : 902,70
  • 2021, janvier : 903,60
  • 2022, avril : 919,86 (inflation de 1,8 % et hausse AAH de 1,8 %)
  • 2022, juillet : 956,65 hausse exceptionnelle de 4 % (destinée à compenser, au moins partiellement, l'inflation constatée depuis un an)
  • 2023, avril : 971,37 (hausse de 1,6 %)
  • 2024, avril : 1 016 (hausse de 4,6 %) ?
Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"
Commentaires41 Réagissez à cet article

Thèmes :

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Handicap.fr vous suggère aussi...
41 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.