Aide: parent de jeunes handicapés, focus sur l'AJPP en vidéo

L'AJPP s'adresse aux parents qui doivent cesser ou réduire leur activité pour s'occuper de leur enfant malade ou handicapé de moins de 20 ans. Montant, conditions... Coup de projecteur sur cette aide, versée par la Caf, via une vidéo de 80 secondes.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

De nombreux parents sont contraints de cesser ou de réduire drastiquement leur activité professionnelle pour s'occuper de leur enfant malade, en situation de handicap ou accidenté. Pour compenser cette perte de revenus, la Caisse d'allocations familiales propose, depuis 2006, l'Allocation journalière de présence parentale (Ajpp). En 2020, 9 748 familles en ont fait la demande partout en France sur Caf.fr. Quelles sont les conditions pour pouvoir en bénéficier ? Quel est son montant ? Focus sur cette aide qui, malgré ses 16 ans d'existence, reste méconnue (article en lien ci-dessous), via la vidéo « La Caf décrypte » (ci-contre). Son pari ? Tout savoir en 80 secondes top chrono !

Qui peut en bénéficier ?

Cette prestation s'adresse, plus précisément, aux parents d'enfants de moins de 20 ans ayant une maladie ou un handicap. Un médecin doit tout d'abord établir un certificat médical attestant que l'état de santé de ce dernier nécessite une présence soutenue des parents à ses côtés. Autre condition : être salarié, travailleur indépendant, en formation professionnelle ou demandeur d'emploi indemnisé. Les salariés doivent s'adresser à leur employeur pour faire une demande de congé de présence parentale. « Si vous êtes au chômage indemnisé, dès que vous bénéficierez de l'Ajpp, vous devrez déclarer à Pôle emploi, les jours pris au titre de cette allocation. L'organisme en tiendra compte pour calculer le montant de votre indemnité », explique la Caf.

En revanche, ceux qui touchent l'Allocation aux adultes handicapés (AAH), une pension de retraite ou d'invalidité, un complément de l'allocation d'éducation de l'enfant handicapé (AEEH), la Prestation partagée d'éducation de l'enfant, l'allocation forfaitaire de repos maternel ou l'allocation de remplacement pour maternité ou encore les indemnités journalières maladie, maternité, paternité ou d'accident du travail, ne peuvent pas prétendre à l'AJPP.

Quel montant ?

Depuis le 1er avril 2022, son montant s'élève à 58,59 euros par jour ou 29,30 euros par demi-journée pour une personne seule ou un couple. L'AJPP permet aux parents de disposer de 310 allocations journalières (journées ou demi-journées) sur une période maximale de trois ans. Concrètement, la Caf verse mensuellement une somme d'allocations journalières représentant le nombre de jours d'absence pris chaque mois (limité à 22 jours), au titre du congé de présence parentale. « Si vous vous absentez de votre travail pendant cinq jours au cours du mois, vous recevrez 292,95 euros (soit 58,59 euros multiplié par cinq) », précise la Caf qui indique, par ailleurs, qu'un renouvellement exceptionnel de 310 allocations journalières, soit 620 réparties sur trois ans, est désormais possible après l'accord du service du contrôle médical, chargé de valider les dossiers. « Anticiper sa demande avant la fin des 310 jours pour éviter la rupture des droits est important car ce service ne dispose que de deux mois pour émettre un avis explicite », conseille-t-elle.

A noter qu'un complément de 112,23 euros par mois peut être versé, sous conditions, en cas de dépenses supplémentaires liées à l'état de santé de l'enfant. Pour le percevoir, les ressources à N-2, autrement dit celles perçues en 2020, ne doivent par exemple pas dépasser, dans le cas où un enfant serait malade ou handicapé, 27 219 euros pour un couple avec un seul revenu ou 35 971 euros pour un parent isolé ou un couple avec deux revenus.

Le guide des prestations de la Caf

Pour en savoir plus sur les aides proposées par la Caf, il suffit de consulter son Guide des prestations (article complet en lien ci-dessous). Chaque année, en mai, ce livret propose un panorama complet et réactualisé des prestations versées à 13,6 millions d'allocataires, avec leur montant, les conditions et les démarches à réaliser. Le guide de 2022 ne devrait plus tarder à être diffusé en ligne...

Illustration article
Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.