Ajpp : pour enfant gravement malade, qui peut la percevoir?

L'allocation journalière de présence parentale (Ajpp) peut être versée si vous vous occupez de votre enfant gravement malade, accidenté ou handicapé. Dans quelles conditions ? Tout savoir...

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

L'Ajpp est conçue pour le parent qui cesse de travailler afin de s'occuper d'un enfant de moins de 20 ans atteint d'une maladie ou d'un handicap grave. Elle peut également être accordée si l'enfant a été victime d'un accident grave nécessitant la présence d'une personne à ses côtés.

Si vous êtes salarié(e), vous devez faire une demande de congé de présence parentale auprès de votre employeur. Si vous êtes au chômage indemnisé, vous pouvez aussi demander l'Ajpp. Dès que vous en bénéficierez, le paiement de vos allocations de chômage sera automatiquement suspendu à la demande de la Caf. En revanche, si vous êtes au chômage non indemnisé, vous ne pouvez pas prétendre à l'Ajpp.

Dérogation en période de crise

Pour faire face à la crise sanitaire sans précédent, le gouvernement a pris des mesures pour prolonger certains droits. L'Ajpp est concernée (articles en lien ci-dessous). Pour éviter toute rupture de droit pour le parent dont le certificat médical viendrait à expirer durant l'état d'urgence, une ordonnance proroge le bénéfice de cette allocation pour une durée de trois mois. Attention, cette prorogation n'est pas automatique et doit être faite à la demande du parent car, précise le gouvernement, il peut être, durant cette période de crise, « couvert par d'autres formes de revenus de remplacement, activité partielle, indemnités journalières… ».

Des motifs d'exclusion

Pour prétendre à l'Ajpp, vous ne devez pas recevoir :

  • Les indemnités journalières maladie, maternité, paternité ou d'accident du travail
  • L'allocation forfaitaire de repos maternel, ou l'allocation de remplacement pour maternité
  • Une pension de retraite ou d'invalidité
  • Le complément de libre choix d'activité de la prestation d'accueil du jeune enfant
  • L'allocation aux adultes handicapés
  • Un complément de l'allocation d'éducation de l'enfant handicapé versé pour cet enfant
  • Une allocation de chômage

Comment obtenir l'Ajpp ?

Vous devez fournir un certificat médical détaillé précisant la nécessité de soins contraignants et de votre présence soutenue auprès de l'enfant, ainsi que la durée prévisible de son traitement. Ce certificat sera adressé au service du contrôle médical de l'Assurance maladie, qui peut être amené à statuer sur votre demande. Puis téléchargez le formulaire de demande sur le site de la Caf ( http://www.caf.fr/allocataires/mes-services-en-ligne/faire-une-demande-de-prestation ) ou directement dans votre espace « Mon Compte » si vous êtes déjà allocataire.

La durée de versement

Elle est versée par période comprise entre six mois et un an renouvelable, dans la limite de trois ans. Ce nombre est limité à 22 jours par mois et 310 jours pour une période de trois ans. Au cours de cette période :
- vous pouvez bénéficier de 310 allocations journalières maximum pour une même pathologie ;
- en cas de nouvelle pathologie, vos droits peuvent être renouvelés avant la limite des trois ans, si vous en faites la demande.
Au-delà de la période de trois ans, le droit à l'Ajpp peut être ouvert de nouveau pour 310 jours au titre de la même pathologie, en cas de rechute ou de récidive, ou lorsque des soins contraignants et votre présence soutenue sont toujours nécessaires.
L'Ajpp peut être versée simultanément ou alternativement aux deux membres du couple, toujours dans la limite de 22 jours par mois.

Les montants du 1er avril 2020 au 31 mars 2021

L'Ajpp est une allocation journalière dont le montant s'élève à 43,83 pour un couple et 52,08 € pour une personne seule. Vous percevrez donc un montant d'allocations journalières qui correspond au nombre de jours pris chaque mois au titre du congé de présence parentale. Exemple : vous vivez seul(e) et vous vous absentez de votre travail pendant 5 jours au cours du mois, vous recevrez 260,40 (soit 52,08 multiplié par 5).

Et le complément ?

Si, en plus, vous supportez des dépenses liées à l'état de santé de votre enfant, un complément de 112,12 par mois peut être versé, sous certaines conditions. Il n'est pas dû en cas d'interruption ou de fin de droits à l'Ajpp. Pour le recevoir, vos ressources 2018 ne doivent pas dépasser un certain montant :

  • 1 enfant : 26 923 pour un couple avec un seul revenu et 35 580 € pour un parent isolé ou couple avec deux revenus
  • 2 enfants : 32 308 et 40 965
  • 3 enfants : 38 769 et 47 426
  • 4 enfants : 45 230 et 53 887
  • Par enfant en plus : 6 461

Bon à savoir…

  • Si vous bénéficiez de l'Ajpp, et sous certaines conditions, votre Caf cotise pour vous gratuitement à la retraite : c'est l'assurance vieillesse du parent au foyer (Avpf).
  • Le versement de l'Ajpp ouvre également droit aux prestations en nature de l'Assurance maladie pendant toute sa durée.
Illustration article
Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.