Postulez sur Hello Handicap by Korian Postulez sur Hello Handicap by Korian Postulez sur Hello Handicap by Korian

Perte de l'odorat : conserver le goût de vivre !

Anosmie ? C'est la perte de l'odorat. Un handicap méconnu qui affecte pourtant entre 3 et 5 % de la population et engendre des souffrances à la fois physiques et psychologiques. Un site a vu le jour pour aider ceux qui en sont atteints.

3 juin 2014 • Par

Thèmes :

Lorsqu'on évoque un handicap sensoriel, on pense aussitôt à la cécité ou à la surdité. Mais l'odorat peut lui aussi être affecté. Anosmie, c'est le nom de ce handicap qui prive ceux qui en sont atteints de toute odeur. Il est parfois de naissance ou peut apparaitre au cours de la vie, à la suite d'un rhume, d'une sinusite, de la prise de certains médicaments comme les psychotropes utilisés en cas de troubles psychiques ou encore de l'excès de tabac. Mais également de la destruction des organes sensoriels provoquée par certaines formes d'épilepsie ou d'une atteinte neurologique des centres nerveux de l'olfaction situés dans le cerveau.

L'Homme néglige son flair

Un handicap totalement invisible mais qui ne permet plus de percevoir le monde de la même manière. Parce que contrairement à l'animal, il a tendance à négliger son flair, l'Homme a parfois du mal à percevoir l'impact émotionnel, le plaisir et la satisfaction que fait naître l'odorat. Jusqu'au moment où il en est privé... Cette perte engendre alors un grand sentiment d'exclusion et des souffrances aussi bien psychologiques que physiques. Parfois aussi des risques insoupçonnés car comment distinguer un feu ou une odeur de gaz sans odorat ? On constate que les anosmiques sont plus fréquemment sujets aux accidents domestiques que le reste de la population.

La perte de goût aussi

D'autant que le problème ne s'arrête pas là puisque l'odorat étant lié au goût par le phénomène de rétro-olfaction, la perte de la sensation d'odorat entraîne une agueusie, c'est à dire une perturbation du goût. Double handicap sensoriel, deux sens perdus sur cinq ! On estime entre 3 et 5 % le nombre de personnes atteintes. Le constat est d'autant plus amer qu'il n'existe aucune aide spécifique et que ce handicap peine à être reconnu. Ou tout simplement "connu" puisque certains patients sont obligés de rappeler à leur médecin ce que signifie anosmie !

Des patients à l'abandon

Tous sont en recherche de solutions, d'informations ou tout simplement d'espoir. La médecine les abandonne à leur sort... Il n'existe aucun matériel qui permette d'amplifier les odeurs. Il faut le plus souvent se résoudre à "vivre avec" ! Abandonnés, ils ont décidé de ne pas en rester là et trouvent dans le partage d'expérience un peu de réconfort et, pourquoi pas, quelques trucs et astuces.

Un nouveau site dédié

Un site a vu le jour qui rassemble ceux qui veulent témoigner. Une initiative que l'on doit à Bernard Perroud dit "Beniat", lui-même anosmique à 100 %. "On cauchemarde tous, explique-t-il ! Et nos larmes n'émeuvent personne..."  Des larmes au "goût" amer même pour ceux qui en sont privés.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires4 Réagissez à cet article

Thèmes :

4 commentaires




Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.