Bégaiement : un concours d'éloquence contre les préjugés

Oui, bégaiement peut rimer avec éloquence. C'est ce que plaide Mounah Bizri, fondateur du concours "Eloquence du bégaiement", dont la finale parisienne aura lieu le 23 novembre 2022 au théâtre Bobino, après une formation de plusieurs semaines.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

« M'auriez-vous écouté si je n'avais pas bégayé ? » Volontairement provocante, cette question est devenue le credo de Mounah Bizri. Atteint d'un bégaiement sévère depuis l'enfance, le jeune homme a créé le concours « Eloquence du bégaiement ». Comme un pied de nez aux préjugés. Lancé en 2018 à Paris, ce projet porté par l'association « L'éloquence de la différence » s'exporte depuis dans d'autres villes : Lyon, Lille, Nantes et bientôt Bordeaux. Chaque édition locale propose à une vingtaine de candidats une formation à la prise de parole durant six semaines, débouchant systématiquement sur une finale locale. Doctorants, ouvriers, chefs d'entreprise, étudiants, âgés de 16 à 60 ans : le programme est ouvert à tous. Seul objectif : ne pas chercher à gommer son bégaiement mais l'accepter ! Un principe vanté par Line, 41 ans, lauréate du prix en 2020 : « Il faut voir le handicap comme une manière de sortir du lot et d'être entendu... l'assumer pour en faire un allier », avait-elle alors déclaré.

Une finale parisienne le 23 novembre 2022

Au menu de cette formation gratuite : des cours de rhétorique, de gestion du corps, d'expressivité, par groupe ou individuellement, avec l'appui de pair-aidants, d'orthophonistes et de professionnels de l'art oratoire. A Paris, une première phase d'entraînement s'est déroulée du 8 au 29 octobre 2022 avant les pré-sélections et la finale du 23 novembre 2022 au théâtre Bobino. Les derniers candidats en lice s'affronteront alors devant un public de 900 personnes, essentiellement composé de politiques, chefs d'entreprises et représentants d'associations. L'occasion de « montrer que les personnes ayant un handicap de la communication ont leur place dans les métiers de la prise de parole », selon l'association.

Un Mooc sur les rudiments de l'éloquence

Pour les retardataires aux inscriptions, closes depuis quelques semaines maintenant, il est toujours possible de bénéficier des mêmes enseignements grâce au Mooc " L'éloquence pour tous " , une formation en ligne, elle aussi gratuite, lancée en mars 2022. Celle-ci se décline en quatre semaines d'apprentissage, avec des vidéos qui allient pratique et théorie. 15 000 personnes se sont d'ores et déjà inscrites. Le projet de Mounah Bizri prend chaque année un peu plus d'ampleur. En 2023, un deuxième concours plus vaste, dédié à d'autres types de handicaps (autisme, surdité, trisomie 21…) devrait voir le jour. Ce programme « Eloquence des différents » va être inauguré au printemps 2023 avec une finale publique au Grand Rex à Paris le 13 juin 2023, soit « au bas mot », le « plus grand rassemblement européen autour du handicap », d'après ses organisateurs.

© Canva

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Clotilde Costil, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.