La conférence des métiers du médico-social le 18 février

Elle devait se tenir avant le 15 janvier. Vague Covid oblige, la Conférence des métiers de l'accompagnement social et médico-social est reportée au 18 février 2022. Il y a urgence à sauver ce secteur en crise. Des annonces ont été faites.

• Par

Thèmes :

Commentaires6 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

DERNIERE MINUTE DU 17 FEVRIER 2022
Après son report, la Conférence des métiers de l'accompagnement social et médico-social a finalement lieu le 18 février 2022 de 9h00 à 12h30, au sein du ministère de la Santé (Paris). Plusieurs ministres seront réunis autour de Jean Castex, en présence des partenaires sociaux (départements, associations, organisations syndicales...). Des annonces sont attendues, notamment en faveur des professionnels de la filière socio-éducative, considérés comme « non-soignants », tels que les psychologues, éducateurs spécialisés, assistantes sociales, moniteurs... Ils n'ont pas encore bénéficié de la revalorisation de 183 euros net par mois prévue pour d'autres catégories par le Ségur de la Santé. Dénonçant une « rupture d'égalité » qui crée des tensions dans les équipes, ils ont mené de nombreuses actions, grèves et manifestations courant janvier 2022. Ils ont, semble-t-il, trouvé une oreille attentive de la part du gouvernement. Ce dernier entendant apporter des réponses concrètes à un secteur en crise qui fait face à une hémorragie de personnels sans précédent, notamment à cause de ces écarts de salaires, a confirmé le 18 au matin l'élargissement de cette hausse de salaire aux travailleurs sociaux des structures associatives non lucratives (article en lien ci-dessous).

ARTICLE INITIAL DU 7 JANVIER 2022
Elle devait se tenir avant le 15 janvier. Nouvelle vague Covid oblige, la Conférence des métiers de l'accompagnement social et médico-social est reportée au premier trimestre 2022. Il y a pourtant urgence à sauver de l'hémorragie le secteur qui appelle à la mobilisation...

Face aux démissions en masse, face à la pénurie de recrutement, accentuées désormais par la nouvelle vague Omicron et pour tenter de sauver le navire médico-social du naufrage (articles en lien ci-dessous), Jean Castex annonçait le 8 novembre 2021 trois mesures d'urgence, dont la tenue d'une « conférence des métiers de l'accompagnement social et médico-social ». Elle devait avoir lieu avant le 15 janvier 2022 mais, face au rebond épidémique de ce début d'année, le gouvernement a décidé de la reporter « au premier trimestre 2022 ». La date exacte reste à « stabiliser » selon « l'évolution de la situation sanitaire ». En amont, « face à l'impact fort de cette crise des métiers de l'humain » et leur « perte d'attractivité », les associations membres de l'Uniopss ont décidé d'une action collective qui aura lieu tout au long de la semaine du 24 au 30 janvier. Un nouveau coup de gueule après la grande mobilisation du 6 octobre 2021 pour revendiquer un accompagnement « digne ». Deux syndicats ont, quant à eux, déposé un préavis de grève les 11 ou 18 janvier. 

Des avancées rapides ?

Cette conférence concernera différents domaines : protection de l'enfance, cohésion sociale, handicap...  L'Etat en appelle à tous les acteurs, les départements largement financeurs du secteur, ainsi que les partenaires sociaux dont on attend qu'ils engagent des négociations dans la branche de l'action sanitaire et sociale (comme cela a été fait dans celle de l'aide à domicile), pour moderniser les conditions de carrières de ces professionnels. Ce rendez-vous entend fixer un calendrier partagé permettant de concilier « premières avancées rapides » et « travail de fond » pour rendre ces métiers plus attractifs et les valoriser. Le Premier ministre promet ainsi une « nouvelle dynamique pour le travail social ». « Si chacun fait preuve de responsabilité dans ses attributions, l'Etat sera prêt à engager des moyens nouveaux », assurait Jean Castex en novembre. Cet engagement ne concerne pas seulement les soignants mais aussi les « éducateurs et autres accompagnants » dont il juge le rôle « absolument essentiel ».

Une mission a été confiée à l'Igas (Inspection générale des affaires sociales) afin de préparer cette consultation. Elle tiendra également compte des travaux confiés à Denis Piveteau sur les métiers de l'accompagnement des personnes handicapées, et de ceux en cours au sein du Haut conseil du travail social.

Par ailleurs, une circulaire du 4 janvier 2022 (en lien ci-dessous) acte le lancement d'une campagne de recrutement d'urgence dans les secteurs sanitaire, du grand âge et du handicap. Pour « susciter des vocations », une campagne de communication nationale, prévue mi-février 2022, sera reportée fin mars ou début avril.

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires6 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
6 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.