découvrez al nouvelle application référent handicap découvrez al nouvelle application référent handicap découvrez al nouvelle application référent handicap

Castex : des actions urgentes pour sauver le médico-social?

Avec la revalorisation des salaires de 20 000 soignants du médico-social, Jean Castex annonce des mesures plus globales pour sauver un secteur en crise : des actions de recrutements renforcés et une conférence des métiers de l'accompagnement.

• Par

Thèmes :

Commentaires3 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Démissions en masse, pénurie de recrutement... Pour tenter de panser les plaies d'un secteur en pleine hémorragie, Jean Castex annonçait le 8 novembre 2021 une mesure d'urgence particulièrement attendue, la revalorisation de 183 euros net par mois pour les soignants (les autres professions ne sont toujours pas concernées, au grand dam des associations) du secteur médico-social travaillant dans les établissements financés par les départements, pour rétablir l'équité avec leurs homologues sous la houlette de l'Assurance maladie qui devaient déjà bénéficier de ce coup de pouce (article en lien ci-dessous). Au-delà de cette mesure phare, deux autres « de soutien au secteur du handicap » étaient également à l'ordre du jour, réaffirmées lors du conseil des ministres du 10 novembre.

Des cellules de recrutement renforcées

Le gouvernement prévoit le « renforcement des outils de formation et de recrutement dans le champ médico-social » tandis que « des solutions de court et moyen termes seront mobilisées pour permettre de pallier la situation critique que rencontrent certains établissements ». Les Agences régionales de santé vont ainsi se doter des « cellules exceptionnelles d'appui aux ressources humaines ». Objectif ? Recueillir les besoins de chaque établissement en difficulté et les accompagner dans la recherche de solutions, notamment en mobilisant des infirmières libérales. Les agences Pôle emploi seront également mises à contribution pour identifier les viviers de professionnels et proposer des formations courtes qualifiantes que l'Etat promet de « prendre en charge », comme cela a été fait pour les Ehpad durant la crise sanitaire.

En parallèle, pour augmenter le nombre de personnels soignants formés, il propose des « actions concrètes », notamment l'augmentation du nombre des places en Instituts de formation en soins infirmiers (IFSI) et en Instituts de formation des aides-soignants (IFAS) et le déploiement d'actions favorisant l'apprentissage dans les formations d'aides-soignants et des accompagnants éducatifs et sociaux. Une campagne de communication est également prévue pour attirer de nouveaux professionnels au service des personnes en situation de handicap.

Une conférence des métiers avant le 15 janvier

Autre mesure : l'organisation, avant le 15 janvier 2022, d'une conférence des métiers de l'accompagnement social et médico-social transverse à tous les domaines (protection de l'enfance, cohésion sociale, handicap, etc.). Si l'Etat prend à sa charge la revalorisation des salaires, il en appelle à tous les acteurs, les départements largement financeurs du secteur, ainsi que les partenaires sociaux, dont on attend qu'ils engagent des négociations dans la branche de l'action sanitaire et sociale (comme cela a été fait dans celle de l'aide à domicile), afin de rapprocher et moderniser les conditions de carrières de ces professionnels. Ce rendez-vous doit permettre de fixer un calendrier partagé permettant de concilier « premières avancées rapides » et « travail de fond » pour rendre ces métiers plus attractifs et les valoriser. Le Premier ministre promet ainsi une « nouvelle dynamique pour le travail social ». « Si chacun fait preuve de responsabilité dans ses attributions, l'Etat sera prêt à engager des moyens nouveaux », assure Jean Castex. Cet engagement ne concerne pas seulement les soignants mais aussi les « éducateurs et autres accompagnants » dont il juge le rôle « absolument essentiel ».

Enfin, le gouvernement a confié à Denis Piveteau, déjà auteur d'un rapport sur l'habitat inclusif (article en lien ci-dessous), une réflexion plus globale pour accompagner et redonner des perspectives aux professionnels du médico-social, après l'épreuve de la crise et alors que le secteur mène d'importantes transformations.  

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires3 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
3 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.