Diffusion Tokyo 2020 : l'Afrique s'ouvre aux paralympiques

Les Jeux paralympiques de Tokyo 2020 bénéficieront d'une exposition gratuite sans précédent en Afrique. Du 24 août au 5 septembre 2021, 250 millions de téléspectateurs pourront suivre leurs athlètes à la TV. Objectif : lutter contre la stigmatisation

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

« En 2021, pour des millions de personnes en Afrique, ce sera la première fois qu'elles verront un sport paralympique », s'enthousiasme Andrew Parsons, président du Comité international paralympique (CIP), évoquant, pour cette raison, entre autres, « Les jeux les plus importants de tous les temps ».

250 millions de téléspectateurs

Du 24 août au 5 septembre, environ 250 millions de téléspectateurs africains pourront suivre gratuitement les Jeux paralympiques de Tokyo 2020 à la télévision. Ce projet inédit baptisé « Para sport against stigma », du programme AT2030, financé par le fond britannique UK aid, a pour ambition de favoriser le parasport pour lutter contre la stigmatisation liée au handicap qui sévit à travers tout le continent. Des forfaits quotidiens de 52 minutes de contenu, centrés sur l'Afrique, mettant en lumière « les plus grands héros paralympiques et étoiles montantes du continent », seront fournis en anglais, français et portugais. La diffusion en clair sera disponible dans 49 territoires* (liste en fin d'article).

Audience plus large pour sensibiliser

Andrew Parsons, qui rappelle que « l'un des objectifs stratégiques du CIP est d'accroître l'audience mondiale des Jeux paralympiques », se félicite que, depuis l'annonce de cette initiative en décembre 2020, le nombre de diffuseurs africains a « plus que doublé, passant de 24 à 49 ». Pour Emmanuel Nii Tettey Oku, para-haltérophile en compétition pour le Ghana, « la diffusion des Jeux et de leurs temps forts est une opportunité de rendre le parasport suffisamment tendance pour que les gens en parlent » et ainsi de lutter contre les idées reçues qui empêchent 1,2 milliard de personnes handicapées d'atteindre leur plein potentiel.

Au cours des prochaines semaines, des chercheurs examineront la production de diffusion, les perceptions du public et l'engagement communautaire dans les communautés malawites dans le but d'éclairer la planification de Paris 2024.

* Angola, Bénin, Botswana, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Cap-Vert, République centrafricaine, Tchad, Comores, République Démocratique du Congo, Djibouti, Guinée Équatoriale, l'Érythrée, Eswatini (Ex Swaziland), Ethiopie, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée Bissau, Côte d'Ivoire, Kenya, Lesotho, Libéria, Madagascar, Malawi, Mali, Maurice, Mozambique, Namibie, Niger, Nigeria, Rwanda, São Tomé, Sainte-Hélène, Ascension et Tristan da Cunha, Sénégal, Les Seychelles, Sierra Leone, Somalie, Afrique du Sud, Soudan du sud, Soudan, Tanzanie, Togo, Ouganda, Zambie, Zimbabwe.

© UNHCR/Eugene Sibomana. Portrait de Parfait Hakizimana, rwandais, équipe paralympique des réfugiés

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.