Dysrégulation thermique: Nassim a trouvé chausson à son pied

Peu connue et pourtant très invalidante, la dysrégulation thermique touche de nombreuses personnes à mobilité réduite. Elles n'arrivent pas à réguler leur température corporelle. Avec ses chaussons Flemar, Nassim Benoussaid appréhende mieux l'hiver.

• Par

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription


Voir la vidéo vidéo

Elles redoutent l'arrivée du grand froid autant que les premières chaleurs estivales... Certaines personnes à mobilité réduite, généralement en fauteuil roulant, doivent redoubler d'inventivité pour gérer au mieux les variations de température extérieure. Elles souffrent de ce qu'on appelle une « dysrégulation thermique » ou « trouble de la thermorégulation ». C'est le cas de Nassim Benoussaid, myopathe, créateur de la marque de chaussons « Flemar ».

Conséquence de « l'immobilité »

Ses pantoufles, il ne les quitte plus. Avant, une balade de quelques heures en plein hiver lui coûtait quasiment ses doigts de pied. La faute à un problème de thermorégulation, censée préserver une température corporelle idéale. « Il y a vraiment des pathologies où c'est spécifiquement une atteinte neurologique. Chez moi, c'est plutôt une conséquence directe du fait de rester immobile. C'est hyper répandu, pour toutes les personnes en situation de handicap ou même les personnes âgées qui ne bougent plus trop », explique-t-il.

Entre hypothermie et hyperthermie

Qui dit problème de thermorégulation, dit risque d'hypothermie en hiver et d'hyperthermie en été. En juillet 2022, l'influenceur tétraplégique Martin Petit avait confié à Handicap.fr son appréhension des épisodes de canicule (Lire : Dysrégulation thermique : ennemi n°1 par temps de canicule). « La chaleur, je vais la ressentir mais un peu plus tard que les autres », précisait-il alors, déclarant « ne plus transpirer » depuis l'accident de plongée qui l'a paralysé en 2017. Or, sans ce signal, difficile d'évaluer son « thermomètre intérieur » qui peut vite grimper. Résultat : des fourmillements dans les mains, le visage, les jambes, « sensations de coups de chaud » et même malaises peuvent apparaître et doivent alerter.

Comment s'en prémunir ?

Pour éviter la surchauffe, il est recommandé d'anticiper les conditions environnementales puis d'adopter des mesures de réfrigération. Il est également recommandé de privilégier par exemple les locations avec une piscine en vacances, de s'équiper d'une climatisation, de porter des vêtements légers voire rafraîchissants par évaporation (gilets, pantalons ou manchettes) qui, remplis d'eau fraîche, contribuent activement au refroidissement et que l'on trouve dans le commerce. En hiver, il est conseillé de faciliter la circulation sanguine en déplaçant régulièrement, si possible, ses membres inférieurs et supérieurs. On peut aussi masser les zones distales (mains, pieds, tête) et veiller à ce qu'elles soient particulièrement protégées.

Des pantoufles « chaudes et confortables »

Pour ce faire, Nassim Benoussaid a eu une idée : créer des pantoufles « chaudes et confortables ». Il a lancé en 2020 sa marque « Flemar ». Fabriqués au Pérou à partir de matières naturelles, notamment de la laine d'alpaga et corriedale, ces chaussons sont ensuite empaquetés en Belgique, d'où sont originaires les concepteurs de la marque, au sein d'une entreprise adaptée (EA). Ce concept vertueux a déjà séduit près de 6 000 personnes qui n'ont désormais plus froid aux pieds.

Nassim Benoussaid avec une paire de chaussons « Flemar » dans les mains.
Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Clotilde Costil, journaliste Handicap.fr"
Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.