Electrosensibilité : l'appel de la MDPH est rejeté

Assignée à verser une Allocation adulte handicapé à une personne éléctrosensible en juillet 2015, sa MDPH avait fait appel. Il vient d'être rejeté, confirmant la " situation de handicap ".

27 octobre 2015 • Par

Thèmes :

Illustration article

En juillet 2015, la justice française reconnaissait l'existence d'un handicap grave dû à l'hypersensibilité aux ondes électromagnétiques, qui avait obligé Marine Richard, 39 ans, à vivre recluse dans les montagnes et à se désocialiser (article en lien ci-dessous). Un jugement du Tribunal du contentieux de l'incapacité de Toulouse confirmait, expertise médicale à l'appui, que la plaignante souffrait d'un syndrome dont « la description des signes cliniques est irréfutable ». Elle avait alors obtenu le versement de l'AAH (Allocation adulte handicapé) d'un montant de 800,65 euros par mois.

Mais la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées) avait fait appel ; il vient d'être rejeté. Le jugement faisant état du « syndrome d'hyper sensibilité aux ondes électromagnétiques » et la déficience fonctionnelle de Marine Richard, évaluée à 85%, est donc définitivement confirmé !

@ afxhome/Fotolia

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires3 Réagissez à cet article

Thèmes :

3 commentaires



Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.