Elèves handicapés : sans solution à la rentrée, témoignez!

Enfant handicapé sans solution de scolarisation adaptée ? Faites-le savoir en témoignant sur www.marentree.org. Objectif de cette 3e édition de l'opération #jaipasecole : anticiper une rentrée 2021 qui, pour certaines familles, s'annonce complexe.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Et de trois ! Parce que les rentrées se suivent et risquent de se ressembler, l'Unapei renouvelle son opération #jaipasecole. Objectif ? Zéro enfant en situation de handicap privé de rentrée. L'association déplorant que « le droit à l'éducation et à la scolarisation de milliers d'enfants ne sera pas respecté » entend ainsi alerter le gouvernement sur des « conditions » qu'elle juge « indignes de notre pays ». La plateforme dédiée marentree.org, à nouveau opérationnelle, permet aux familles confrontées à certains obstacles ou sans solution de faire part de leur situation.

Des témoignages convergents

Des parents témoignent : « Quatrième année sans situation pour mon fils déscolarisé depuis quatre ans », « Maman d'un garçon de neuf ans, je me suis retrouvée à devoir quitter mon travail car l'école ordinaire n'est pas en mesure de l'accueillir plus d'une heure trente par jour, malgré une AESH... », « Trois mois après la rentrée, mon fils de trois ans, avec un handicap moteur l'empêchant de se déplacer seul, ne peut pas aller à l'école »… Des pros aussi : l'IME d'Evreux ne dispose que d'un enseignant de l'Education nationale pour 34 élèves, qui ne leur permet de bénéficier que de quatre heures d'enseignement par semaine. Les carences sont nombreuses : absence de place à l'école ordinaire ou dans une école spécialisée, accueil par défaut dans une structure qui ne convient pas ou plus, scolarisation inexistante, partielle ou inadaptée... « En ce début d'été, tous les parents qui s'apprêtent à partir en vacances sans savoir où sera scolarisé leur enfant sont invités à prendre part à cette mobilisation citoyenne », encourage l'Unapei. Elle ajoute que « l'exclusion ne s'arrête pas au jour de la rentrée, ces enfants restant souvent privés de solution pendant toute l'année, voire pendant toute leur enfance ! ». De son côté, l'association Toupi livre ses conseils pour les parents dans l'impasse (article en lien ci-dessous) : mise en demeure, action en justice, référé-liberté...

Rentrée 2021 : plus, plus, plus…

Le 5 juillet 2021 s'est tenu le Comité de suivi de l'école inclusive, en présence de deux ministres (handicap et éducation nationale), afin de faire le point sur les mesures prévues à la rentrée 2021 (article complet en lien ci-dessous). Il promet plus d'AESH, plus de PIAL (pôles inclusifs d'accompagnement localisé), plus de formations des enseignants, plus de collaboration avec le médico-social et de dialogue avec les parents... Ainsi, en 2021, 400 000 élèves en situation de handicap sont scolarisés, soit 20 % de plus qu'en 2017. « On peut saluer l'effort inédit mais la scolarisation reste encore un leurre » pour certains d'entre eux, remarque Arnaud de Broca, président du Collectif handicaps. Combien passeront encore cette année à travers les mailles du filet ?

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.