Handicap intérim : une nouvelle agence ouvre à Bordeaux

Handicap intérim ouvre une 2e agence à Bordeaux. Objectif ? Un meilleur accès à l'emploi durable des personnes handicapées en Nouvelle Aquitaine via l'intérim et un accompagnement personnalisé. Dans toute la France d'ici fin 2023 ?

• Par

Thèmes :

Commentaires1 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Et de deux pour « handicap intérim ». Après une première implantation en Ile-de-France en mai 2021, cette Entreprise adaptée de travail temporaire (EATT) ouvre une agence à Bordeaux en juin 2022. A l'initiative d'APF France handicap et The Adecco Group, elle a pour mission de favoriser l'accès à l'emploi, durable, à des personnes en situation de handicap via des missions d'intérim. Depuis sa création, ce dispositif a formé et placé près de 50 salariés, soit près de 6 500 heures de mission dans différents domaines : agents d'accueil, téléopérateurs, agents logistique ou commis de cuisine. Rappelons que les EATT ont été initiées en 2018 dans le cadre de la loi « Avenir professionnel » afin de permettre aux entreprises adaptées (qui emploient une majorité de salariés handicapés) de proposer des missions d'intérim.


Dans toute la France d'ici fin 2023

« Notre déploiement à Bordeaux nous a permis de rencontrer 208 demandeurs d'emploi avec RQTH (reconnaissance qualité de travailleur handicapé) dans le bassin bordelais et mis neuf personnes en emploi. Une personne a été embauchée en CDI, et nous avons deux perspectives de CDI », se réjouit Éric Chanel, directeur d'handicap intérim. Objectif ? 50 personnes en emploi à Bordeaux en 2022, et 130 en 2023. Après l'ouverture de cette deuxième agence en Nouvelle Aquitaine, ce dispositif a pour ambition de couvrir tout le territoire français d'ici fin 2023. Pour ce faire, il s'appuie sur les partenaires du service public comme Pôle Emploi, les collectivités territoriales, les associations locales et les entreprises.

Un accompagnement sur mesure

Selon Éric Chanel, « chaque année, 30% des bénéficiaires d'une RQTH qui accèdent à l'emploi le font en intérim et plus de 30 000 intérimaires en situation de handicap sont délégués sur tous types de métiers partout en France ». Ce « dispositif adapté », qui donne « accès à un panel plus large de postes » permet aux demandeurs d'emploi en situation de handicap de « relancer et dynamiser leur trajectoire professionnelle », y compris pour ceux les « plus éloignés de l'emploi » via un « retour progressif dans le monde du travail ». Ils peuvent ainsi compter sur un accompagnement personnalisé…

• Un accompagnement socio-professionnel renforcé apporté par une équipe de spécialistes de l'emploi et du handicap. Un recruteur d'handicap intérim accompagne 12 personnes en équivalent temps plein (ETP).
• Une aide à l'accès au droit et la mobilisation des dispositifs des aides aux logements, à la mobilité ou encore pour la garde d'enfant.
• La sécurisation du parcours professionnel : de l'évaluation RH au plan de carrière, incluant la formation professionnelle.
• Une disponibilité définie par l'intérimaire : gestion choisie du temps de travail, planning, congés, horaires, jours de repos, week-ends, durée journalière, etc.


L'exemple de Jean…

Avec une surdité de 30% à chaque oreille, l'intégration de Jean Lacoste est soumise à deux conditions : un environnement où il n'y a ni trop de monde, ni trop de bruit, et sans humidité pour préserver l'état de ses prothèses auditives. « Par rapport aux autres agences d'intérim, je trouve extraordinaire qu'handicap intérim se déplace sur le lieu de travail, fasse le tour des locaux et nous présente à un référent au sein de l'entreprise. L'évaluation de mes compétences, le choix d'un environnement adapté et la sensibilisation sur la question du handicap effectuée en amont au sein des équipes ont favorisé mon intégration », explique ce profil qualifié et expérimenté qui a eu auparavant de grandes difficultés à accéder à un emploi. Cet accompagnement concerne donc aussi les managers et les entreprises, permettant de « faire évoluer leur comportement ».

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires1 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
1 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.