Facebook récompense des projets contre la haine en ligne

Facebook France a dévoilé le 16 septembre 2020 les lauréats de son "Fonds pour le civisme en ligne", lancé fin 2018 pour lutter contre le harcèlement et la haine sur les réseaux sociaux. Un projet concerne les enfants en situation de handicap.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article
Illustration article

Pour sa deuxième édition, le "Fonds pour le civisme en ligne", doté d'un million d'euros, a sélectionné huit projets qui visent à lutter contre le harcèlement et la haine sur les réseaux sociaux. Lancé par Facebook France fin 2018, il récompensait 12 initiatives l'année précédente, précise un communiqué de la plateforme.

Signes de sens lauréat

Le Fonds entend ainsi continuer à financer les lauréats 2019 "au plus fort potentiel d'expansion", pour des sommes allant jusqu'à 25 000 euros. Sur les huit gagnants du cru 2020, cinq sont en outre candidats au grand prix (d'une valeur de 100 000 euros), pour lequel le vote est cette année ouvert aux usagers du réseau social du 16 au 22 septembre 2020. Parmi eux figure "Signes de Sens", qui porte un projet d'éducation aux médias pour les enfants handicapés et plus largement pour les jeunes de 9 à 13 ans. Basée à Lille, cette association a pour mission de rendre la société plus accessible aux personnes en situation de handicap sensoriel, psychique, cognitif ou mental (sourds, aveugles, autistes, déficients intellectuels, DYS...), souvent invisibles. Elle développe ainsi l'accès à l'information, à la communication et aux apprentissages par des solutions innovantes.

Violence, religion : les autres projets

L'association France Victimes fait également partie des lauréats. Elle propose "une application pour les victimes de violences répétées pour retracer une chronologie de leur expérience, prendre conscience de leur situation et faciliter leurs démarches". Mais aussi l'association Coexister avec le "développement d'un nouveau format de sensibilisation sur la religion avec le magazine Phosphore, comprenant des vidéos, un livret éducatif et des ateliers pour les élèves". L'année dernière, le Fonds avait décerné son grand prix à l'association Résonantes pour son application contre les violences faites aux filles et aux femmes, App-Elles, téléchargée "par 100 000 femmes". Son lancement était intervenu dans un contexte de pression accrue sur les réseaux sociaux pour mieux lutter contre les dérives en ligne (discours de haine, désinformation...), en France comme à l'étranger.

Loi Avia : contre la haine en ligne

Pour rappel, la controversée loi Avia qui vise à mettre fin à l'impunité de la haine en ligne, a été adoptée le 13 mai 2020, à l'Assemblée nationale (article en lien ci-dessous). Sur le modèle d'une loi allemande de 2018, les plateformes (YouTube, Facebook...) et moteurs de recherche (Google, Qwant...) auront l'obligation de supprimer, sous 24 heures, les contenus « manifestement illicites » signalés au préalable par les internautes. Sont concernées les incitations à la haine, la violence, les injures à caractère raciste ou religieux ou encore les discriminations en raison de l'orientation sexuelle et désormais du handicap. Une « belle surprise » pour les associations du secteur.

Partager sur :
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2020) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.