Festival d'Avignon 2021 : la différence toute en scène

Après des mois de privation, la culture se fait encore plus urgente, pour partager, vivre des émotions, espérer... Et "se souvenir de l'avenir", thème de la 75e édition du festival d'Avignon. Du 5 au 25 juillet 2021, la différence y a toute sa place.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Après des mois de privation, la culture se fait encore plus urgente, pour partager, vivre des émotions, espérer… Et «se souvenir de l'avenir», thème de la 75e édition du festival d'Avignon. Du 5 au 25 juillet 2021, la différence y a toute sa place.

Gulliver ; le dernier voyage

Pour la troisième fois à Avignon, après Ludwig, un roi sur la lune en 2016 et Le Grand Théâtre d'Oklahama en 2018, les comédiens de l'Atelier Catalyse (article en lien ci-dessous), en situation de handicap mental, présenteront Gulliver ; le dernier voyage d'après Jonathan Swift, du 19 au 24 juillet. Un spectacle tout public à l'écriture duquel ils ont participé, mis en scène par Jean-François Auguste et Madeleine Louarn qui précise : « Il ne s'agit pas pour nous d'une adaptation classique des Voyages mais de faire se rencontrer l'univers de Swift et celui des interprètes de Catalyse, de déployer leur propre part d'irrationnel et de fantastique, pour tailler une histoire et des figures à la hauteur de leur originalité. »

Bouger les lignes – histoires de cartes

Des comédiens de la compagnie de l'Oiseau-Mouche, en situation de handicap mental ou psychique, seront à Avignon pour la première fois dans Bouger les lignes – histoires de cartes, texte et dramaturgie de Nicolas Doutey, mise en scène de Bérangère Vantusso, du 6 au 9 juillet. Celle-ci explique : « Créer avec eux est la promesse d'un changement de point de vue, c'est certain, et c'est pour cette raison que j'ai choisi d'aborder un sujet qui me tient à cœur depuis un moment, à savoir : les cartes. Comment représentons-nous le monde dans lequel nous vivons et comment ces représentations construisent-elles notre rapport au réel mais également à l'imaginaire ? J'ai l'impression que ces questions pourraient prendre une épaisseur différente avec les acteurs de l'Oiseau-Mouche. »

Hamlet à l'impératif

Olivier Py questionne le théâtre grâce au plus connu des drames shakespeariens dans Hamlet à l'impératif, du 6 au 23 juillet, avec des comédiens professionnels et amateurs, de tous âges, dont deux membres d'APF France handicap en fauteuil roulant, d'anciens prisonniers…

Misericordia

Misericordia, d'Emma Dante, parle de maternité. C'est l'histoire de trois prostituées qui s'occupent avec beaucoup d'amour d'Arturo un enfant retardé, inspiré notamment par « un petit garçon autiste qui virevoltait sur lui-même, sans jamais s'arrêter. Il tournait sans vertige et en riant. »

Bien d'autres spectacles aborderont des questions universelles : fraternité, deuil, accueil de l'autre, prison, cuisine, liberté…

Accueillir tous les publics

Le festival d'Avignon met un soin particulier à l'accessibilité pour tous les publics :

  • Un accueil personnalisé avec un mail dédié ( accessibilite@festival-avignon.com ) et une page sur le site ( https://festival-avignon.com/fr/accessibilite-602 ) dont l'affichage peut être adapté avec FACIL'iti en fonction du handicap.
  • Des places réservées pour les personnes à mobilité réduite. Seuls deux lieux ne sont pas accessibles : le théâtre Benoit-XII et le gymnase du lycée Saint-Joseph.
  • Le surtitrage et l'interprétation en langue des signes française (LSF) de la conférence de presse.
  • Des boucles magnétiques : trois salles sont équipées (la FabricA, le théâtre Benoit-XII et la Chartreuse) et toutes les autres peuvent l'être de boucles individuelles à demander au plus tard 3 jours avant la représentation.
  • Une liste des spectacles naturellement accessibles pour les spectateurs sourds ou malentendants (danse, visuels, sans paroles, surtitrés en français : Fraternité, Lamenta, The sheep song…) et ceux aveugles ou malvoyants (spectacles de textes, concerts, lectures, émissions de radio : Royan, Gulliver, Le mur invisible, dialogue avec Edgar Morin…).
  • Un spectacle est proposé avec audiodescription : La Cerisaie d'Anton Tchekhov mis en scène par Tiago Rodrigues, « une pièce sur la fin d'un monde, mais la fin suppose de nouveaux débuts », avec Isabelle Huppert, le 16 juillet à 22h dans la Cour d'honneur du Palais des papes. Des feuilles de salle en gros caractères et en braille sont également disponibles sur demande.
  • Une maquette tactile du lieu permanent du festival, la FabricA, permet d'explorer le théâtre du bout des doigts, des visites sont organisées sur demande.

En pratique

  • Le Festival d'Avignon a lieu du 5 au 25 juillet 2021  (lien vers le site ci-dessous)
  • Pour réserver des places, une nouvelle mise en vente se fera le 1er juillet sur Internet, l'application mobile, par téléphone et à la boutique, ou à la Fnac. Au moment du festival, rendez-vous dans les boutiques du festival et aux guichets des lieux avant la représentation, sans oublier le mur des échanges de places au cloître Saint-Louis.
  • Avignon de chez soi. Certains spectacles, comme Hamlet à l'impératif, seront retransmis en direct sur le site du festival et sur facebook.com/festival.avignon, La Cerisaie sur France 5 le 9 juillet puis sur Culturebox, d'autres sur la RTBF, Arte et des fictions sur franceculture.fr ou des lectures sur RFI
Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr."

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.